Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Dordogne : les apôtres de Notre-Dame de Paris se refont une jeunesse en Périgord

jeudi 11 avril 2019 à 14:53 Par Emmanuel Claverie et Antoine Balandra, France Bleu Périgord

12 statues de cuivre représentant les apôtres ont été descendues ce jeudi 11 avril de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris. Après une nuit de voyage, elles sont attendues ce vendredi dans les ateliers de la SOCRA à Marsac-sur-l'Isle où elles seront restaurées pendant six mois

Les 12 apôtres de Notre-Dame de Paris doivent arriver ce vendredi dans les locaux de la Socra à Marsac-sur-l'Isle
Les 12 apôtres de Notre-Dame de Paris doivent arriver ce vendredi dans les locaux de la Socra à Marsac-sur-l'Isle - Patrick Palem

Marsac-sur-l'Isle, France

La SOCRA, entreprise de Marsac-sur-l'Isle spécialisée dans la restauration d'oeuvres d'art s'apprête à accueillir ce vendredi 12 avril douze statues de Notre-Dame-de-Paris. Représentant les apôtres du Christ, ces oeuvres réalisées en cuivre ont été descendues jeudi 11 avril de l'édifice parisien.

Des statues installées par Viollet-le-Duc

Les statues ont été descendues ce jeudi 11 avril de l'édifice - Aucun(e)
Les statues ont été descendues ce jeudi 11 avril de l'édifice - Patrick Palem

D'une hauteur de trois mètres, les 12 statues ont été installées aux alentours de 1870 par Eugène Viollet-le-Duc. Celle qui représente Saint-Thomas, est d'ailleurs représentée avec le visage du célèbre architecte du XIXème siècle. Autre particularité, cette statue est la seule à regarder la flèche de la cathédrale, alors que les autres ont le regard tourné vers l'horizon. 

Leur restauration devrait durer six mois

La structure interne des statues de cuivre s'est dégradée au fil des années. Leur restauration, dans les ateliers périgourdins de la SOCRA devrait durer six mois environ. L'entreprise aura aussi la charge de remettre en état des tétramorphes. Il s'agit de petites statues d'1,50 m représentant des symboles comme l'aigle, le griffon ou le taureau. Au mois de juin, un coq contenant des reliques sacrées, lui aussi restauré en Dordogne, sera réinstallé au sommet de la flèche de Notre-Dame de Paris.