Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Dordogne : tourné en Périgord, le téléfilm "La fin de l'été" sera diffusé le 4 octobre sur Arte

-
Par , France Bleu Périgord

Le Périgord sera une nouvelle fois à l'honneur sur le petit écran le 4 octobre prochain. Ce jour-là sera diffusé sur Arte le téléfilm "La fin de l'été" de la réalisatrice Hélène Angel. Une fiction tournée en Dordogne, avec Bernard Le Coq dans l'un des rôles principaux.

Bernard Le Coq est l'un des acteurs principaux du téléfilm "La fin de l'été" réalisé par Hélène Angel
Bernard Le Coq est l'un des acteurs principaux du téléfilm "La fin de l'été" réalisé par Hélène Angel © Radio France - Emmanuel Claverie

Boulazac, Boulazac Isle Manoire, France

Si vous ne vous lassez pas d'admirer le Périgord sur le petit écran, notez la date! Le téléfilm "La fin de l'été" entièrement tourné en Périgord en septembre 2018 sera diffusé le 4 octobre prochain à 20h30 sur Arte

Tourné avec le concours des Fonds d'aide à la production cinématographique de la région Nouvelle-Aquitaine et du département de la Dordogne, cette fiction raconte l'histoire de deux jeunes Parisiens qui vont passer leurs vacances chez leurs grands-parents en Périgord. Ils découvrent au fil de l'histoire que leur grand-mère est atteinte de la maladie d'Alzheimer.

De gauche à droite, le producteur Arnaud Jalbert, la réalisatrice Hélène Angel, et l'un des acteurs principaux Bernard Le Coq lors de la projection du film à Boulazac - Radio France
De gauche à droite, le producteur Arnaud Jalbert, la réalisatrice Hélène Angel, et l'un des acteurs principaux Bernard Le Coq lors de la projection du film à Boulazac © Radio France - Emmanuel Claverie

Ce téléfilm ne parle que d'amour. Premières amours et dernières amours". Hélène Angel, la réalisatrice

Un sujet difficile que la réalisatrice Hélène Angel traite avec sensibilité. "Le premier écueil, explique-t-elle, c'était de ne pas traiter le sujet comme un sujet de société, donc il est partie prenante de tout le film. L'autre écueil, c'est qu'on peut vite le traiter avec pathos et qu'il fallait raconter que la vie continue, qu'il y a du quotidien, qu'on peut rire aussi, bref que l'on n'est pas dans la souffrance et les pleurs tous les jours, et c'était important pour moi". 

Bernard Le Coq dans l'un des rôles principaux

C'est Bernard Le Coq qui campe avec pudeur le grand-père dans ce téléfilm. Le héros pendant 26 ans de la série "Une famille formidable" diffusée sur TF1 tournait-là pour la troisième fois en Périgord. La première fois, c'était il y a 49 ans dans "La liberté en croupe" d'Edouard Molinaro se souvient-il. J'ai aussi tourné en 2010 dans un téléfilm "I love Périgord", l'histoire d'un jeune Anglais qui débarquait en France et qui se trouvait un peu perdu dans ce monde un peu étrange pour lui". Le comédien avoue que le tournage en septembre 2018 en Périgord lui a procuré "un plaisir fou". "D'abord parce qu'on a très bien mangé avoue-t-il. C'est très important de bien se nourrir; pour jouer des choses délicates, il faut manger des choses délicates!" Ensuite pour la beauté des lieux, plus l'accueil, plus le plaisir de se sentir bien, de se sentir un peu à l'abri, c'est quelque chose d'un peu apaisant aussi".

Le Périgord crève l'écran

Le téléfilm "La fin de l'été" a été tourné en septembre 2018 à Neuvic-sur-l'Isle, Saint-Astier, Villamblard, Manzac-sur-Vern, Bourdeilles, Grignols, Vallereuil, Villars ou encore sur les hauteurs de Périgueux. "La nature joue un rôle très très important reconnaît la réalisatrice Hélène Angel. "Plus pour les jeunes que pour les grands-parents, qui eux sont plus tranquilles dans leur maison. Quasiment toutes les scènes de jeunes sont soit au bord des rivières, soit en pleine nature pour un pique-nique ou une fête improvisée. Cette nature très belle est celle des souvenirs d'enfance du scénariste, c'était donc important de tourner là. Cela donne une espèce de magnificence qui pour moi est un reflet de ce que vivent les personnages. A noter que les comédiens qui jouent les enfants et les adolescents sont tous ou presque périgourdins, et font là leurs premiers pas devant une caméra.

Choix de la station

France Bleu