Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : un salon du polar à Escoire

-
Par , France Bleu Périgord

La commune d'Escoire va organiser un salon du roman policier les 24, 25 et 26 septembre. Il aura lieu au château, théâtre d'un triple assassinat il y a 80 ans.

Le château accueillera un salon du roman policier du 24 au 26 septembre.
Le château accueillera un salon du roman policier du 24 au 26 septembre. © Maxppp - Loth Arnaud

80 ans après le triple assassinat du château d'Escoire, la municipalité et l'association Humour et culture organisent un salon du roman policier. L'événement se tiendra sur un week-end, les 24, 25 et 26 septembre prochains. 

Triple meurtre

Le salon prendra ses quartiers au château du village, théâtre d'un triple crime en 1941. Le châtelain, sa sœur ainsi qu'une domestique y avaient été assassinés avec une serpe, sans que l'on parvienne à trouver les assassins. Henri Girard, le fils du châtelain, avait d'abord été accusé du crime avant d'être acquitté. Il était parti en Amérique du Sud et avait écrit Le salaire de la peur, roman qui l'avait rendu célèbre par la suite. Jamais élucidée, l'affaire du château d'Escoire fait encore beaucoup parler d'elle. En 2017, Philippe Jaenada a remporté le prix Femina pour La Serpe

Concours de nouvelles policières

"L'objectif c'est de créer un salon qui s'adresse à tout le monde", explique Joël Laguionie, maire de la commune. L'organisation du week-end n'est pas encore complètement fixée, mais la mairie et l'association Humour et culture travaillent à convier des auteurs de la région. Et un concours de nouvelles policières est d'ores et déjà prévu. Tous ceux qui le souhaitent peuvent écrire une nouvelle, de dix pages maximum, et la transmettre à l'association Humour et culture via sa page Facebook. Un jury composé d'habitants sélectionnera ensuite la meilleure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess