Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : une rentrée spéciale cette année pour le conservatoire municipal de musique de Périgueux

-
Par , France Bleu Périgord

Les 400 élèves du conservatoire municipal de musique et de danse de Périgueux font leur rentrée ce lundi dans un contexte sanitaire difficile. Des aménagements ont été nécessaires à la Visitation pour permettre d'accueillir les musiciens dans de bonnes conditions.

Le directeur du conservatoire municipal de musique de Périgueux Fernando Millet avec l'un des panneaux de protection en plexiglas
Le directeur du conservatoire municipal de musique de Périgueux Fernando Millet avec l'un des panneaux de protection en plexiglas © Radio France - Emmanuel Claverie

Les équipes de la régie municipale et du conservatoire de musique et de danse de Périgueux ont travaillé tout l'été pour préparer la rentrée 2020. Il a fallu mettre en place un protocole sanitaire strict et procéder à certains aménagements afin de permettre aux élèves de reprendre le chemin des cours le lundi 14 septembre.

Du plexiglas pour se protéger des flûtes traversières 

"Les locaux de la Visitation ont été entièrement repensés explique Rodolphe Delcros, adjoint à la maire de Périgueux en charge de la culture. Un cheminement a été mis en place pour ne pas que les élèves se croisent, du mobilier et des instruments ont été enlevés, la moquette a été arrachée dans quatre salle de cours, et remplacée par du parquet flottant. Chaque salle sera aérée cinq minutes par heure de cours, et le port du masque sera obligatoire, y compris pour les chanteurs des chorales

Les instruments partagés (piano, clavecin) seront désinfectés entre chaque élève à l'exception de la harpe aux cordes trop fragiles. Les harpistes devront donc procéder à une désinfection minutieuse de leurs mains avant de pouvoir pratiquer. 

Enfin pour les instruments à vent, les plus sensibles en période d'épidémie, des panneaux en plexiglas ont été conçus pour protéger des éventuelles projections. "Et cela vaut en particulier pour la flûte traversière explique Fernando Millet, le directeur du conservatoire. De part la caractéristique physique de l'embouchure et de la façon de projeter le son avec les lèvres, elle envoie des jets très loin. Des études faites avec des musiciens professionnels et des caméras très haute vitesse permettent de voir des gouttelettes projetées de façon rectiligne à une distance de trois mètres. La même expérience réalisée avec des élèves met à l'évidence un nuage de gouttelettes. Nous avons donc prévu des dispositifs de plexiglas d'1.80 mètre de hauteur par 60 de largeur. En plus des distanciations sociales il n'y aura pas de problème" conclut le directeur. 

Les orchestres devront attendre

Pour les formations, le conservatoire explique s'être inspiré de ce qui se fait déjà pour les orchestres professionnels qui commencent par travailler par pupitre, en petit groupe et ne font des "tuttis" (réunions de la totalité de l'orchestre) que dans des conditions de distanciation sociale importantes. "Nous allons donc prendre les ensembles par pupitre explique Fernando Millet, et une fois par mois nous réunirons l'ensemble de l'orchestre au Théâtre de Périgueux. Ce n'est pas inintéressant du point de vue pédagogique de travailler comme ça estime-t-il. Travailler par groupe d'instrument, c'est très intéressant et ce n'est pas quelque chose de négatif."

Les formations instrumentales, les chorales et plus généralement les cours collectifs ne commenceront pas avant le début du mois d'octobre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess