Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Drôme-Ardèche : le grand boom des centres aquatiques

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les travaux du futur centre aquatique de Privas, en Ardèche, viennent de commencer. Il devrait ouvrir en juin 2019 et ce n'est pas le seul projet du genre en Drôme-Ardèche. De nombreux centres aquatiques vont voir le jour dans les prochaines années.

Visuel du futur centre aquatique de Privas en Ardèche.
Visuel du futur centre aquatique de Privas en Ardèche. - Agence d'architecture Chabanne + partenaires

Premier coup de pioche pour le futur centre aquatique de Privas, en Ardèche. Les travaux de terrassement et de dépollution du site de l'ancienne gare ont démarré, ce mardi, près du cente-ville.

Début des travaux à Privas

Les travaux du futur centre aquatique de Privas ont commencé ce mardi. - Radio France
Les travaux du futur centre aquatique de Privas ont commencé ce mardi. © Radio France - Mélanie Tournadre

Les deux petites piscines de Privas sont trop anciennes et risquent la fermeture. Prévue pour fonctionner 20 ans, la piscine couverte Tournesol a 41 ans et la piscine municipale de Gratenas, découverte, a 56 ans. "Il était temps de construire un centre aquatique pour répondre aux besoins des habitants de Privas et des alentours ainsi que des touristes" explique Michel Valla, le maire de Privas. Ce centre aquatique était une promesse de campagne.

Ce centre aquatique, sur un terrain de 9.000 mètres carrés, comprendra deux bassins en intérieur (un bassin sportif de 25 x 15 m et un bassin d'apprentissage de 160 m2) et un bassin en extérieur (25 x 12,50 m) , ainsi que des jeux pour enfants.

L'enveloppe financière globale, votée pour ce projet, est de près de 11,3 millions d'euros, financés pour moitié par la commune de Privas et pour l'autre moitié par des subventions notamment de l'Etat, du Conseil régional et du Conseil départemental. Le centre aquatique de Privas doit ouvrir en juin 2019.

Reportage à Privas pour le démarrage des travaux du futur centre aquatique.

Construction en cours à Annonay

Esquisse du projet de centre aquatique Aquavaure à Annonay, en Ardèche. - Aucun(e)
Esquisse du projet de centre aquatique Aquavaure à Annonay, en Ardèche. - BVL Architecture- Annonay Rhône Agglo

Le projet de la commune de Privas n'est pas isolé. Au nord de l'Ardèche, un autre centre aquatique doit également ouvrir au printemps 2019, à Annonay. Il comporte deux bassins intérieurs, un bassin d’apprentissage et un bassin de natation avec six couloirs pour répondre aux besoins des scolaires et des sportifs. Un bassin extérieur, un pentagliss de quatre couloirs et des jeux sont également prévus ainsi qu'un espace bien-être.

La construction du futur centre aquatique d'Annonay, en Ardèche, a démarré l'été dernier. - Aucun(e)
La construction du futur centre aquatique d'Annonay, en Ardèche, a démarré l'été dernier. - Annonay Rhône Agglo

En Ardèche, on constate un déficit de piscines couvertes . Seulement deux centres aquatiques existent : l'Hippocampe ouvert en avril 2015 à Aubenas et La Perle d'Eau à Lablachère.

Plusieurs projets dans la Drôme

Dans la Drôme, les piscines couvertes sont plus nombreuses qu'en Ardèche mais de nouveaux projets sont également en cours. Un nouveau centre aquatique (deux bassins en intérieur) doit ouvrir à Saint-Paul-Trois-Chateaux en mars 2020. Les travaux devraient démarrer fin 2018. Le projet, porté par la commune, devrait coûter dans sa globalité près de 11 millions d'euros et bénéficier de subventions.

La construction d'un autre centre aquatique est également prévue à l'Epervière au sud de Valence. Le projet a été dévoilé, ce jeudi soir, par Valence Romans Agglo. 

Esquisse du projet de centre aquatique à l'Epervière au sud de Valence, dans la Drôme. - Aucun(e)
Esquisse du projet de centre aquatique à l'Epervière au sud de Valence, dans la Drôme. - Espacéo-Spie Batignolles - A.26 architectures

C'est le plus gros projet de Drôme-Ardèche et le plus coûteux. Ce centre aquatique public-privé, avec 700 mètres carrés de bassins ouverts toute l'année, va coûter 32 millions d'euros. Valence Romans Agglo le financera à hauteur de 14 millions d'euros. 

Esquisse du projet de centre aquatique à l'Epervière au sud de Valence, dans la Drôme. - Aucun(e)
Esquisse du projet de centre aquatique à l'Epervière au sud de Valence, dans la Drôme. - Espacéo-Spie Batignolles - A.26 architectures

Ce centre aquatique devrait proposer des bassins à l'intérieur et à l'extérieur, des jeux d'eau, une rivière à contre-courant, un toboggan à sensation, un pentagliss ou encore un solarium végétal. Le début des travaux est prévu pour début 2018 et son ouverture pour fin 2019.

Forte fréquentation au centre aquatique de Tain-l'Hermitage

Les centres aquatiques sont de plus en plus nombreux en Drôme-Ardèche car les anciennes piscines arrivent en fin de vie et la demande du public est forte. A Tain-l'Hermitage, la fréquentation est au rendez-vous pour l'espace aquatique Linaë (15 millions d'euros d'investissement), ouvert en juillet 2016. Il enregistre 132.708 entrées entre juillet 2016 et juillet 2017, des résultats au dessus des prévisions.

L'espace aquatique Linaë à Tain l'Hermitage, dans la Drôme. - Radio France
L'espace aquatique Linaë à Tain l'Hermitage, dans la Drôme. © Radio France - Tommy Cattaneo

Cependant, malgré le coût élevé de ces installations, de mauvaises surprises peuvent arriver. Les espaces aquatiques de Tain-l'Hermitage et d'Aubenas ont dû faire face à des malfaçons moins de deux ans après leur ouverture. 

L'espace aquatique Linaë doit fermer trois semaines en janvier prochain, plus de temps que la fermeture annuelle classique, afin que les entreprises viennent corriger ou réparer ces malfaçons. A Aubenas, l'Hippocampe est resté fermé un plus d'un mois l'été dernier après des malfaçons et une erreur d'une entreprise. Les sols étaient devenus trop glissants, il a fallu les reprendre.