Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Du pain sec pour fabriquer de la bière : le concept anti-gaspillage d'une jeune entreprise nordiste

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Un jeune Nordiste de 22 ans, originaire de Fleurbaix et étudiant à Lille, a lancé la bière "Pain de minuit", qu'il fabrique à base de pain sec, récupéré pour ne pas être gâché. 40% des ingrédients utilisés pour brasser la bière sont en effet présents dans le pain. C'est donc un concept écologique.

Martin Marescaux a conçu la bière "Pain de minuit", fabriquée à base de pain sec, récupéré auprès de "gaspilleurs volontaires".
Martin Marescaux a conçu la bière "Pain de minuit", fabriquée à base de pain sec, récupéré auprès de "gaspilleurs volontaires". - Drawyourbeer - photo fournie par l'entreprise

Fleurbaix, France

Les deux ingrédients de cette belle histoire nordiste, ce sont du pain et de la bière. Vous mélangez tout ça, et ça donne de la bière au pain ! A Fleurbaix, près d'Armentières, un tout jeune homme, Martin Marescaux, 22 ans, étudiant ingénieur à Lille, a déjà créé son entreprise il y a deux ans. Ça s'appelle DrawYourBeer, et le principe c'est de personnaliser les étiquettes de votre bière. 

Il a eu une autre idée, partie de deux constats : un tiers du pain que nous achetons finit à la poubelle, quand il est trop sec pour être mangé. Et 40% des matières qui composent la bière sont contenues dans le pain : les céréales, la levure et le malte. Il suffit donc de récupérer ces ingrédients et les réutiliser pour fabriquer de la bière, en ajoutant du houblon et de l'eau. C'est un concept écologique, anti- gaspillage. Dans la bière Pain de Minuit, il y a l'équivalent de trois tranches de pain sec, ce sont 14 litres d'eau qui ne sont pas utilisés pour cultiver des céréales.

2000 bouteilles produites avec le premier brassin

2000 petites bouteilles issues du premier brassin ont déjà été produites. La deuxième fournée est en cours. Martin Marescaux nous décrit une bière à la robe cuivrée comme du bon pain : "le but n'était pas d'avoir une bière au goût pain, mais une bière faite à partir de pain, pour lui donner ce caractère éco-responsable. Après 18 mois de recherche, on a goûté, re-goûté, et là, ça fonctionne !" La Pain de minuit est en vente dans une quinzaine de bars et restaurants de Lille.

Des "gaspilleurs volontaires" donnent leur pain au lieu de le jeter

Pour chaque production, Martin Marescaux fait appel à une cinquantaine de volontaires qu'il appelle des "gaspilleurs responsables". Des professionnels (restaurateurs, boulangers) et des particuliers, qui récupèrent un sac à pain dans des points de collecte. Ils le remplissent pendant deux semaines, avec du pain sec, qui sera ensuite concassé et réutilisé.

"Il faut s'engager pour un monde meilleur, et si ça passe par la bière, tant mieux !" - Martin Marescaux

Cette démarche écologique, le jeune entrepreneur la revendique : "il y a plein de choses à réinventer aujourd'hui, il faut s'engager pour un monde meilleur. Et si ça peut passer par la bière, tant mieux !"

ECOUTEZ : la belle histoire de la bière "Pain de minuit"