Culture – Loisirs

Du rire et des caricatures pour le cinquième anniversaire du musée de la Résistance à Limoges

Par Lucas Valdenaire, France Bleu Limousin samedi 28 janvier 2017 à 18:46

L'exposition est gratuite pour ce week-end d'anniversaire
L'exposition est gratuite pour ce week-end d'anniversaire © Radio France - Lucas Valdenaire

Pour ses cinq ans, le musée de la Résistance de Limoges lance sa nouvelle exposition consacrée aux dessins et aux caricatures de la Seconde Guerre Mondiale. Intitulée "Humour interdit", elle permet d'appréhender différemment cette période sombre de l'histoire : à travers le rire.

Au milieu du musée, il y a une table, quelques feuilles et des crayons. L'endroit rêvé pour Joanne, une petite blonde de 3 ans et demi. A ses côtés : Damien, son papa. Pour le duo, la séance de dessin est un passage obligé avant de visiter l'exposition pour de bon. Elle se situe au sous-sol.

"Humour interdit"

En bas des escaliers, plusieurs dizaines de personnes se pressent dans les allées et s'attardent sur ce grand panneau : "Humour interdit". Tout autour, des dizaines de dessins, des caricatures, des symboles, des visages. Tous évoquent la Second Guerre Mondiale. Pour Damien, le papa, ce n'est pas forcément évident à expliquer aux enfants :

Il n'y a pas d'âge pour la culture. Après, il faut s'adapter à eux et commencer à leur faire prendre du recul. Surtout, on s'adapte en fonction de leurs questions.

L'exposition est gratuite jusqu'à ce dimanche 29 janvier 18h. - Radio France
L'exposition est gratuite jusqu'à ce dimanche 29 janvier 18h. © Radio France - Lucas Valdenaire

"Comprendre la guerre autrement"

Dans le musée de la Résistance, Muriel est la première concernée par les questions des plus jeunes. C'est elle qui accueille les élèves de collèges et de lycées (plus de 5 700 par an selon la directrice). Elle est la responsable du service pédagogique. Et de la pédagogie, justement, il en faut pour ce type d'exposition :

On utilise des mots simples. On transforme tout ça sous forme de dessins et de peintures pour, au final, comprendre la guerre autrement.

"Quand on choque, on fait réfléchir"

Des dizaines de dessins et de caricatures de la période 39-45 sont affichées au sous-sol du musée. - Radio France
Des dizaines de dessins et de caricatures de la période 39-45 sont affichées au sous-sol du musée. © Radio France - Lucas Valdenaire

De retour au rez-de-chaussée, deux caricaturistes se prêtent au jeu et dressent le portrait des visiteurs. Parmi eux, Eric Laplace, dit Placide. Le dessinateur de presse l'accorde : "oui, ça peut-être choquant de rire de cette période-là. Mais quand on choque on fait réfléchir."

Souvent le seul moyen de défense devant une telle atrocité, c'est d'en rire. De peur d'en pleurer, comme dirait Beaumarchais.

"Le rire est la meilleure des attaques : celle qui fait le plus mal et le plus peur" - Placide, dessinateur de presse.

L'adjoint à la culture de Limoges Philippe Pauliat-Defaye sous les traits de Placide. - Radio France
L'adjoint à la culture de Limoges Philippe Pauliat-Defaye sous les traits de Placide. © Radio France - Lucas Valdenaire

Sous ses doigts, une feuille de papier et un dessin : le portrait de Philippe Pauliat-Defaye, adjoint au maire de Limoges chargé de la culture. Pour lui, le rire est un moyen de lutte efficace. Encore aujourd'hui :

L'exposition couvre la période de la guerre mais jusqu'aux événements dramatiques de 2015, le rire et le sourire est la meilleure arme redoutable contre la violence et la bêtise. Voilà pourquoi elle mérite d'être dans les musées.

20 000 visiteurs par an

Le rire et la caricature, deux thématiques indissociables pour la directrice Annie Martin. Cette exposition "Humour interdit" a été lancée à l'occasion du cinquième anniversaire du musée de la Résistance de Limoges. Après cinq années "très positives", selon elle :

"Le musée accueille 20 000 visiteurs par an" - Annie Martin, la directrice

Tout marche très bien. Le musée a trouvé sa place dans la ville et l'esprit des gens.

Chaque année, le musée accueille 20 000 visiteurs en moyenne. L'exposition "Humour interdit" dure jusqu'au 28 février.

Les enfants dessinent, eux aussi, leurs messages de "liberté". - Radio France
Les enfants dessinent, eux aussi, leurs messages de "liberté". © Radio France - Lucas Valdenaire
L'exposition continue jusqu'au 28 février (sauf ce dimanche 20 janvier, ce sera 4 euros plein tarif, 2 euros tarif réduit). - Radio France
L'exposition continue jusqu'au 28 février (sauf ce dimanche 20 janvier, ce sera 4 euros plein tarif, 2 euros tarif réduit). © Radio France - Lucas Valdenaire