Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans "des suites du Covid"

VIDÉO - Éguzon : ils viennent de toute la France pour faire éplucher leurs châtaignes

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu Creuse, France Bleu

Les amateurs du fruit du châtaigner viennent de toute la France pour que la machine d'Eguzon épluche leur récolte à leur place. Une opération conviviale et à haut rendement à l'approche de la fête annuelle de la châtaigne.

L'éplucheuse d'Eguzon peut traiter plusieurs centaines de kilos par jour.
L'éplucheuse d'Eguzon peut traiter plusieurs centaines de kilos par jour. © Radio France - François Chagnaud

3,50 mètres de long, plusieurs centaines de kilos d'acier, une flamme à plus de 700°C. La machine est installée dans la grange du parking de la communauté de communes d'Eguzon - Argenton - Vallée de la Creuse. Entre les murs de tôle, le vacarme, un fumet de châtaigne grillée et la chaleur du brasier alimenté par des grandes bouteilles de propane. 

Jacques Lacote, le superviseur des opérations, verse les fruits sur un tapis roulant qui les achemine jusqu'au four rotatif, chauffé par une flamme alimentée au propane. Dans ce gros cylindre d'acier, la température peut monter jusqu'à 700°C. En quelques instants, le brasier carbonise l'écorce des châtaignes, qui tombent ensuite dans la batteuse. Là, elles sont débarrassées de leur écorce par un mouvement rotatif et des tubes en caoutchouc. Les châtaignes terminent leur périple entre les mains expertes de trois autres bénévoles. Ils débarrassent alors les petites sphères des morceaux d'écorce qui auraient pu rester accrochés. 

Pour un euro par kilo, les quatre bénévoles s'occupent des précieux fruits. Mais attention, pour que la machine fonctionne correctement, il faut y introduire minimum cinq kilos de châtaignes. Chaque jour, l'éplucheuse traite entre 320 et 350 kilos de fruits automnaux. 

Marie a fait décortiquer 47 kilos de châtaignes. Elle en fera des confitures et du pain d'épice, en vente à la fête de la châtaigne d'Eguzon.
Marie a fait décortiquer 47 kilos de châtaignes. Elle en fera des confitures et du pain d'épice, en vente à la fête de la châtaigne d'Eguzon. © Radio France - François Chagnaud

Les amateurs de châtaignes viennent de toute la France pour confier à l'éplucheuse la tâche fastidieuse. "Nous travaillons aussi pour les fêtes d'autres départements. Des Bretons sont venus nous voir avec 530 kilos", explique Jacques Lacote. Ces amoureux de la châtaigne bretonne devaient animer la fête de la châtaigne d'Eguzon. Situation sanitaire oblige, ils ont du renoncer. 

Le fondateur des festivités châtaignaires éguzonnaises Bob Tonti, espère encore que la fête ne sera pas annulée cette année malgré la situation sanitaire. La 35ème édition de la fête de la châtaigne d'Eguzon doit se tenir samedi 31 octobre et dimanche 1er novembre 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess