Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

EN IMAGES - Déconfinement et tentation de braver l'interdit au lac du Causse, près de Brive

Par

Les points d'eau du Limousin, mais aussi les chemins de randonnée, ont retrouvé bien du passage pour ce deuxième week-end de déconfinement. Il y avait notamment beaucoup de monde au lac du Causse, près de Brive, où certains n'ont pas résisté à la tentation du pique-nique ou de la plage.

Pique-nique et plage sont interdits par l'arrêté du préfet de la Corrèze Pique-nique et plage sont interdits par l'arrêté du préfet de la Corrèze
Pique-nique et plage sont interdits par l'arrêté du préfet de la Corrèze © Radio France - Nicolas Blanzat

Avec le grand beau temps qu'il a fait ce dimanche et qui s'annonce pour la semaine en Limousin, il y avait et il y aura évidemment beaucoup de monde au grand air pour s'offrir des bouffées d'oxygène avec une liberté (pas entièrement) retrouvée. Il y a toujours des règles à respecter et, force est de le constater, certains ne résistent pas à la tentation d'aller au delà. Exemple au lac du Causse à Lissac sur Couze, juste à côté de Brive.

Publicité
Logo France Bleu

Nuance parfois extrêmement ténue

Entre profiter du déconfinement et braver l'interdit, la nuance est parfois extrêmement ténue. Elle tient sur l'arrêté préfectoral affiché un peu partout sur des barrières.

Arrêté préfectoral affiché au lac du Causse, près de Brive © Radio France - Nicolas Blanzat

Cet arrêté, signé le 15 mai par le préfet Frédéric Veau, indique que la " pratique sportive individuelle " est autorisée avec des logos indiquant la marche, la course à pied, la nage, la pêche, le pratique du paddle, de la planche à voile, de l'aviron ou du canoe et aussi du bateau.

La pêche est autorisée au lac du Causse © Radio France - Nicolas Blanzat

En revanche, la " présence statique " est interdite (faut-il donc pêcher en faisant du cloche-pied ?) mentionnant notamment l'impossibilité de pique-niquer ou de s'allonger sur la plage. De nombreuses familles avec enfants se sont ainsi retrouvées au lac du Causse ce dimanche. " Une zone de rencontre qui permettait aux uns et autres de ne pas sortir du rayon des 100 kilomètres " explique l'une d'entre elles, avec une partie venant de Cahors et l'autre de Limoges. Retrouvailles entre enfants cousins qui avaient donc le droit de nager dans le lac, mais pas de s'allonger sur une serviette sur le sable ni de manger en famille sur une table. Cela relevait de l'intenable. " C'est une chance de se retrouver et partager des moments qu'on n'a pas pu avoir durant le confinement ".

Théoriquement interdit de s'allonger sur la plage au lac du Causse © Radio France - Nicolas Blanzat

Un peu plus loin sur la plage, cinq étudiants venus de Brive ont aussi partagé le pique-nique ensemble et sont allongés sur le sable. " C'est dur de résister " lance l'une d'entre elles, " mais nous vivons ensemble, alors qu'elle est la différence entre être là ensemble ou dans l'appartement ensemble ? Nous sommes loin de tout le monde où nous sommes installés " poursuit-elle, alors que l'accès à l'eau est lui autorisé.

Saut dans le lac du Causse autorisé © Radio France - Nicolas Blanzat

La balade à vélo est aussi admise, ce qui a fait le bonheur de cette famille venue de Cosnac.

Balade familiale à vélo au lac du Causse © Radio France - Nicolas Blanzat

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu