Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Du ski en mai ? C'est possible au glacier des Deux-Alpes !

-
Par , France Bleu Isère, France Bleu

Fermé depuis plus d'un an, le glacier des Deux-Alpes (Isère) a rouvert ce week-end des 29 et 30 mai. Plusieurs pistes, entre 3600 et 2600 mètres d'altitude étaient praticables. Pour le grand bonheur du grand public qui a retrouvé la neige et rechaussé les skis ! Images au pied des tire-fesses.

C'est un plaisir que les habitués de la glisse sur la neige avaient presque oublié. Le ski ! Et des remontées mécaniques ouvertes ! C'est désormais chose faite avec l'ouverture du glacier des Deux-Alpes (Isère) depuis ce samedi 29 mai et pour tout l'été. À 3.200 mètres d'altitude, beaucoup se sont rués dans le téléphérique pour profiter des premières neiges estivales. Reportage.

Reportage sur le glacier des Deux Alpes ce dimanche 30 mai pour le grand retour du ski alpin !

Avant même de prendre le téléphérique, la queue est longue pour accéder aux pistes.
Avant même de prendre le téléphérique, la queue est longue pour accéder aux pistes. © Radio France - Bastien Thomas

Pour accéder au glacier, 30 minutes de téléphérique avec le Jandri Express. En haut, c'est un régal pour les yeux. Une vue imprenable à 360 degrés. Le Mont-Blanc en arrière plan, du blanc de tous les côtés et de nombreux skieurs déjà là, prêts à enchaîner les montées et les descentes. "C'est que du bonheur ! Les cuisses chauffent un peu quand même mais une fois sur la neige, on n'a plus envie de s'arrêter, on veut que cela continue" raconte Aurélien, qui enchaîne depuis samedi. "Il faut faire attention aux articulations mais bon, il y a du soleil, les premiers coups arrivent mais ça vaut le coup" note Alain, venu de Versailles avec un ami et son fils pour le week-end.

Allez, une fois sorti du téléphérique, on chausse les skis et on se lance sur les pistes !
Allez, une fois sorti du téléphérique, on chausse les skis et on se lance sur les pistes ! © Radio France - Bastien Thomas
Le restaurant d'altitude a pu rouvrir grâce au glacier. Avant, a part peut-être quelques randonneurs, personne ne montait au glacier.
Le restaurant d'altitude a pu rouvrir grâce au glacier. Avant, a part peut-être quelques randonneurs, personne ne montait au glacier. © Radio France - Bastien Thomas

"Sans glacier, pas de restaurant"

L'ouverture du glacier profite à Clément Durand, patron du restaurant d'altitude. "On est assez loin de la station. SI on a une dizaine de randonneurs qui passent par le glacier, c'est déjà le bout du monde. C'est pour ça que sans l'ouverture des pistes, on ne pouvait pas rouvrir le restaurant" dit-il. Et le week-end a été bon, plutôt même très bon pour lui. "On a eu du monde, des particuliers qui étaient au rendez-vous et c'était un vrai plaisir de les accueillir et un plaisir pour nous de pouvoir à nouveau les servir" termine le gérant du restaurant du glacier.

Après une matinée sur les pistes, rien ne vaut un petit remontant sur la terrasse du restaurant d'altitude, avec en prime un panorama exceptionnel.
Après une matinée sur les pistes, rien ne vaut un petit remontant sur la terrasse du restaurant d'altitude, avec en prime un panorama exceptionnel. © Radio France - Bastien Thomas
Pas de temps à perdre, le glacier est ouvert seulement le matin. Donc dès la sortie du téléphérique, on chausse les skis et on y va !
Pas de temps à perdre, le glacier est ouvert seulement le matin. Donc dès la sortie du téléphérique, on chausse les skis et on y va ! © Radio France - Bastien Thomas

"Il était temps !" - Jean-Charles Thomas, responsable des remontées mécaniques sur la station des Deux-Alpes

"C'est le départ de la saison de ski ! Il était temps pour nos clients mais aussi pour nous ! Ensuite c'est la saison de VTT qui va arriver rapidement. Le 19 juin, c'est l'ensemble du domaine et des remontées mécaniques qui seront ouverts. C'est une nouvelle page de l'histoire de la station des Deux Alpes. La saison est pleine de promesses" explique Jean-Charles Thomas.

Côté réservations, les prévisions sont en hausse de 15% par rapport à la même période l'année dernière. La clientèle sera plus française qu'étrangère cet été mais c'est une des conséquences de la crise sanitaire. La station attire aussi les sportifs de haut niveau. Ce dimanche, les filles de l'équipe de France de ski ont repris l'entraînement sur le glacier. Les garçons devraient les suivre dans les jours qui viennent.

Ca s'enchaînent aux tire-fesses du glacier pour monter et descendre les pistes !
Ca s'enchaînent aux tire-fesses du glacier pour monter et descendre les pistes ! © Radio France - Bastien Thomas

Les infos pratiques pour aller skier sur le glacier des Deux-Alpes

  • Du samedi 29 mai au vendredi 18 juin : ouverture du glacier 7j/7, tarif unique de 36.50 euros.
  • A partir du 19 juin 2021 : ouverture du glacier 7j/7, tarif journée de 43.50 euros.
  • Nouveauté 2021 : la zone de ski débutants avec fil neige, initialement à 3400 mètres, est déplacée au pied du funiculaire à moins de 3200 mètres pour un accès facilité.

A noter également le respect du protocole sanitaire strict. Pour l'instant, 50% de la capacité des cabines du téléphérique doit être respectée, soit neuf personnes à la fois. Ce sera 65% le 9 juin puis 100% le 30 juin. Le port du masque est obligatoire dans les files d'attente mais pas sur les pistes. Le glacier est ouvert tous les jours de 6h30 à 12h30. Jusqu'à 8h, la neige et les pistes sont réservées aux clubs et professionnels. Le grand public peut y accéder à partir de 8 heures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess