Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - L'Atelier de maîtres verriers Simon Marq à Reims déménage et le savoir-faire reste

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les maîtres verriers de l'emblématique atelier Simon Marq prennent possession de leurs nouveaux locaux situés au sous sol de l'église du Sacré Coeur à Reims. Un nouveau départ pour ces artisans du vitrail, dont l'atelier ouvre une nouvelle page de son histoire. Visite en avant-première.

Bruno Paupette le chef d'atelier, maître verrier depuis 35 ans.
Bruno Paupette le chef d'atelier, maître verrier depuis 35 ans. © Radio France - Sophie Constanzer

"Ça y est c'est reparti", s'enthousiasme le chef d'atelier Bruno Paupette, devant des casiers remplis de chutes de verres. Maître verrier depuis 35 ans dans l'atelier Simon Marq à Reims, il a cru à sa disparition en 2019 avant qu'il ne soit sauvé de la liquidation judiciaire et repris par les entrepreneurs Philippe Varin et Pierre-Emmanuel Taittinger. Après des mois de travaux et des semaines de déménagement, Bruno Paupette et les trois autres maîtres verriers sont désormais dans leurs nouveaux locaux, au sous sol de l'église du Sacré-Coeur à Reims. 

On a vraiment tout notre mobilier, mais on conserve les mêmes façons de faire -- Bruno Paupette

Un déménagement certes, mais Bruno Paupette y voit une "continuité". Le savoir-faire (qui se perpétue depuis 1640), les outils, les tables de travail restent les mêmes. "On a vraiment repris tout notre mobilier, tout notre matériel, donc voilà c'est une réinstallation mais on conserve les mêmes façons de faire", souligne Bruno Paupette qui a connu les locaux historiques de la rue Ponsardin à Reims, les locaux transitoires rue de la Justice, et désormais ce nouvel écrin

Le plus dur : déménager les stocks de verres, dont certains ont une centaine d'années : "c'est un très gros travail car chaque caisse doit être vidée, transportée, réinstallée et à nouveau remplie". Le tout à la main bien sûr. Certaines feuilles de verres ont été achetées dans les années 1920 et sont aujourd'hui épuisées. Maître verrier à l'atelier Simon Marq depuis 8 ans, Léo travaille sur un vitrail qui date du début du 20e siècle, l'âge d'or de l'art nouveau justement.

Deux pièces entières sont consacrés à la conservation des stocks de verres.
Deux pièces entières sont consacrés à la conservation des stocks de verres. © Radio France - Sophie Constanzer

Entreprise et élément majeur du patrimoine rémois

Et si ce stock représente un patrimoine unique, il faut du travail, des commandes, pour faire vivre les quatre maîtres verriers de l'Atelier Simon Marq. "Je suis positive car on a fait des devis, et je suis prudente en même temps car on a encore une vision à court terme, je sais qu'on va être occupés une partie de l'année mais je n'ai pas assez de chantiers pour remplir toute l'année, plus on a de commandes mieux on sera", explique Marine Rondeau, la directrice de l'atelier. 

Léo, maître verrier depuis 8 ans à l'atelier Simon Marq, en plein travail.
Léo, maître verrier depuis 8 ans à l'atelier Simon Marq, en plein travail. © Radio France - Sophie Constanzer

Une ouverture au public espérée en septembre 

Reste à finir maintenant la décoration de l'atelier... "Mettre les affiches, des photos, les photos des anciens", précise Léo. Et puis s'atteler aux nouveaux chantiers donc : après avoir restauré deux vitraux de l'église Saint-Hilaire de Givet dans les Ardennes l'an dernier, l'atelier Simon Marq devrait honorer une nouvelle commande et un autre chantier est prévu à Saint-Bon dans la Marne. Et l'atelier Simon Marq espère ouvrir ses portes au public en septembre prochain.

Visite des nouveaux locaux de l'Atelier avec sa directrice Marine Rondeau.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess