Infos

EN IMAGES | Le concert de jazz en hommage au dessinateur Cabu

Par Eric Turpin et Renaud Biondi-Maugey, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 8 janvier 2016 à 9:11

Le concert de jazz en hommage au dessinateur Cabu
Le concert de jazz en hommage au dessinateur Cabu - Renaud Biondi-Maugey

Un an jour pour jour après l'attentat de Charlie Hebdo, un millier de spectateurs ont assisté jeudi soir à Châlons-en-Champagne au concert en l'honneur de Cabu, l'enfant du pays, tué le 7 janvier 2015 sous les balles des frères Kouachi à Paris.

Pas de marche funèbres, ni de musique larmoyante, c'est avec des notes gaies, des airs de jazz ou de Charles Trénet que Cabu est salué. Un choix fidèle à l'esprit du dessinateur. « Il aurait aimé ces musiques là et il aurait aimé que les gens chantent pour lui », dit une Châlonnaise. « Ça met du baume au cœur, ça nous met en lien avec lui », ajoute sa voisine. 

Sur scène Michel Cabut, son frère, la voix étranglée par l'émotion prononce entre deux chansons quelques mots de remerciement : « Je suis très très très ému... vraiment ! Je ne pourrai pas vous parler. Je ne saurai que  jouer ».

Il faut continuer à résister et être solidaire

Pendant tout le concert, des dessins de Cabu sont projetés sur la façade de l'hôtel ville mais aussi sur scène. Un grand moment d'émotion pour les spectateurs qui n'oublieront pas Cabu, ni les idées qu'il défendait. 

« Il faut se rassembler, montrer qu'on n'a peur de rien. Et il faut être solide », témoigne une spectatrice. « Il faut continuer à résister, à être là et à être solidaire », ajoute un autre. Un concert entre larme et sourire, qui se conclut sur ce refrain connu de Charles Trénet repris par le public

Partager sur :