Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Piscine, jeux d'eau, sauna... Un futur "centre aqualudique" prévu à Cenon en 2023

-
Par , France Bleu Gironde

On pourra de nouveau nager, si tout va bien, à l'été 2023 à Cenon. La mairie a présenté ce mercredi son projet de complexe aqualudique, avec plusieurs bassins, des espaces pour se détendre, et des jeux d'eau à l’extérieur l'été. Un chantier particulièrement attendu à Cenon et sur la rive droite.

Le bassin de détente, avec le bassin de nage en arrière-plan.
Le bassin de détente, avec le bassin de nage en arrière-plan. - Groupement Baudin Chateauneuf Blamm Architecture

C'est un des grands projets, à plus de 16 millions d'euros de la mandature du maire de Cenon, Jean-François Egron. Un projet de complexe aqualudique, qui devrait ouvrir ses portes le 1er juin 2023, dans le parc du Loret, en bordure de rocade, à l'Est de Cenon. La mairie l'a dévoilé, ce mercredi, levant le voile sur ce projet à la fois sportif et ludique. Il prévoit un bassin de natation de 25 mètres de long, et de six couloirs de large, bordé par des tribunes pour accueillir les manifestations sportives. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Pour les moins sportifs, il y aura aussi un espace de 241 m², avec un bassin d’apprentissage de la nage, des jets massants, et une pataugeoire. Un hammam et un sauna, un espace beauté, un solarium sont aussi prévus. Enfin, l'été, des jeux d'eau seront installés à l'intérieur. La mairie joue aussi la carte du patrimoine, puisque l'entrée se fera par la chartreuse du Loret, bâtiment du XVIIIe siècle, qui sera rénové. 

L'entrée du centre (à droite) se fera par la chartreuse du Loret, à gauche.
L'entrée du centre (à droite) se fera par la chartreuse du Loret, à gauche. - Groupement Baudin Chateauneuf Blamm Architecture

Côté accessibilité, tout cela se situe proche de la station de tram Jean-Zay, et proposera un parking de 2 000 m² et un garage à vélo abrité. La mairie promet la gratuité de l'entrée pour les Cenonnais les plus modestes. Les autres tarifs varieront entre 1,50 et cinq euros, pour les personnes n'habitant pas Cenon.  Des détails restent à règler, puisque le lieu pourrait être géré par plusieurs communes de la rive droite, ce qui permettrait d'élargir les horaires d'ouverture, idéalement sept jours sur sept jusqu'à 22 heures, si le lieu est co-géré avec plusieurs communes.

Quand on parle avec les gens des communes à côté, ils attendent tellement d'équipements de ce type

La piscine pourra accueillir 600 personnes par jour, expliquent les porteurs du projet, qui s'attendent à voir débarquer 110 000 personnes par an. Parce que, "quand on parle avec les gens des communes à côté, ils attendent tellement d'équipements de ce type, que je pense qu'on va plus refuser du monde que d'avoir du mal à en faire venir", explique Jean-François Egron. Au-delà de Cenon, c'est une population venant d'une large aire sur la rive droite, avec des communes comme Floirac, Artigues, Pompignac, Salleboeuf, ou Tresses, qui pourrait s'y donner rendez-vous. 

Parce qu'à Cenon, on ne nage plus cinq ans, année de fermeture de la piscine de la Blancherie. Et comme à Bordeaux, la piscine Galin est toujours en rénovation, il ne reste que peu d'endroits pour faire un plouf sur la rive droite. "On va à Lormont, à Bassens, l'été à Floirac", dit le maire, qui espère attirer "des populations différentes dans un même lieu". 

Écoutez - Reportage France Bleu Gironnde : un projet très attendu à Cenon

Et pourtant, il pourrait y avoir abondance de biens, avec le projet à Lormont, des Cascades de Garonne, long feuilleton dans les tuyaux depuis 20 ans, mais qui semble relancé, récupéré par le groupe Pichet. "On n'est pas concurrents", relativise Jean-François Egron. "Lormont, c'est un très gros projet privé. Notre singularité à nous, c'est de préserver l'espace naturel et historique, et de rester à la taille communale. Lormont a vocation à accueillir un public beaucoup plus large". Et de donner, enfin, le choix d'où aller nager sur la rive droite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess