Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

En Maurienne, Lapinours, héros d'un conte pour aider les enfants qui ont peur du noir

dimanche 6 janvier 2019 à 9:13 Par Christophe Van Veen, France Bleu Pays de Savoie

Une reconversion réussie à Saint-Rémy-de-Maurienne (Savoie). Alexandre Gros vient de publier un conte à partir de l'histoire qu'il racontait tous les soirs à ses deux fillettes.

Alexandre Gros
Alexandre Gros © Radio France - Christophe Van Veen

Saint-Rémy-de-Maurienne, France

Connaissez-vous Lapinours ? Ce drôle d'ours avec des oreilles de lapin est né en Savoie dans l'imagination d'Alexandre Gros. Alexandre a créé avec son épouse chez lui en Maurienne sa maison d'édition "BIG PEPPER" en septembre dernier pour accoucher de cette première histoire : "Lapinours a peur du noir".  

Un conte qui chasse les peurs - Aucun(e)
Un conte qui chasse les peurs - éditions Big Pepper

"Un soir sans histoires est un mauvais soir !"

Alexandre et son épouse Emmanuelle racontent tous les soirs des histoires "qui permettent de faire de jolis rêves après. Un soir sans histoires est un mauvais soir ! Et il n'y a jamais de mauvais soirs (rires) ". Des histoiresqui font du bien. L'aînée Maguy, puis la seconde Olivia ont subi la même peur ancestrale : l'obscurité. "Ça a été le déclencheur", explique le papa inventeur de ce lapin particulier qui a peur dans son tronc d'arbre et parcourt la forêt à la recherche d'aide afin briser l'obscurité qui le terrorise, le côté obscur de la Force. 

"Il y a beaucoup de livres-jeunesse, mais je ne trouvais rien qui me convenait. On y parlait toujours de cauchemars, de choses très noires... Je n'ai pas chercher à m'inspirer, mais à concrétiser ce que j'ai imaginé. Comme mon histoire plaisait beaucoup aux filles, je suis dit : "Pourquoi ne pas la publier ?"

Un financement participatif

Pour l'illustration , Alexandre a sollicité l'atelier du Yak (dessinateur et illustrateur en Vendée). La collaboration a été fructueuse "fluide" et a débouché sur un "trait à la fois moderne et gai, coloré, bienveillant".

Pour financer l'aventure, deux cents contributeurs , au début en Maurienne, puis dans toute la France, grâce à la plateforme participative "Ulule". A 32 ans, Alexandre entame une reconversion réussie, après avoir travaillé longtemps pour le développement touristique de la Maurienne. Aujourd'hui, il se consacre à sa société de communication.  Le succès va l'encourager. 

Sur le millier d'exemplaires publiés en septembre, cinq cents sont déjà vendus. 

Une maison d'édition en Maurienne

Créer sa petite maison d'édition loin des gros circuits de distribution, loin des grandes villes, "c'est vraiment facile aujourd'hui avec internet. Mais il vaut mieux posséder un gros réseau de connaissances - que j'avais dans ma vallée avec mes activités pour y développer le tourisme. Et surtout beaucoup d'envie. Croire en son projet." Les premiers soutiens très forts sont venus de la Maurienne, puis de toute la France grâce aux plateforme de contributeurs.  

Et ce n'est qu'un début !

Lapinours aura des petits. L'auteur a déjà au moins trois aventures dans la tête et espère publier une suite en septembre prochain, pour le premier anniversaire du héros mauriennais. Mais Big Pepper ne veut pas se limiter aux contes pour enfants. Alexandre a un nouveau projet qui compte sur vos dons : une histoire poignante écrite par sa femme Emmanuelle Lepoivre, l'histoire d'une petite fille dont la mère est toxicomane et le père alcoolique. 

Vous pouvez être contributeur sur Ullule, il reste 25 jours de collecte. 4.000 euros de dons sont déjà dans la musette, il en faut 6.000  pour publier "En petite robe jaune" . A vous de jouer !