Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

En Mayenne, un champion olympique pour inaugurer la piscine de Meslay-du-Maine

samedi 26 novembre 2016 à 16:13 Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne

Champion olympique à Londres notamment sur le 4x100 mètres nage libre, Fabien Gilot était présent à l'inauguration du nouveau centre aquatique Azuréo à Meslay-du-Maine.

Entouré du préfet et des élus du département, Fabien Gilot a coupé le ruban du nouveau centre aquatique.
Entouré du préfet et des élus du département, Fabien Gilot a coupé le ruban du nouveau centre aquatique. © Radio France - Fabien Burgaud

La nouvelle piscine intercommunale du pays de Meslay-Grez était ouverte depuis juin dernier, mais il manquait un évènement pour enfin l'inaugurer. Ce samedi, le champion français Fabien Gilot était présent pour couper le ruban devant le centre Azuréo. Un parrain de choix pour la direction. "C'est vraiment un honneur de l'accueillir !" s'enthousiasme Amandine Commere, responsable du site. De nombreux enfants et adultes se sont même rapidement inscrits pour nager avec lui dans les bassins. Avant la traditionnelle séance de dédicaces pour tous les dizaines de curieux venus pour le voir.

Avant de visiter les lieux, qui accueillent déjà 4 000 personnes par mois, le nageur a voulu faire le point sur l'objet de sa venue. "Évidemment, c'est toujours un plaisir d'inaugurer une nouvelle piscine. Il y a eu beaucoup d'attente dans la ville pour un si joli centre. Mais c'est surtout sur la partie natation et sport-santé où je suis très investi. Aujourd'hui en France, il y a encore près de 3 000 morts sur les routes chaque année mais surtout 1 500 dans des noyades dans tous les types de cours d'eau. Des chiffres que l'on ne connaît pas forcément. Et surtout, ce qui est hallucinant, c'est qu'un enfant sur deux qui rentre en 6e ne sait toujours pas nager. Donc je veux œuvrer pour ça, et c'est grâce à des centres comme celui-ci que l'on pourra améliorer ça !", conclut le multiple champion du monde de relais masculin.