Culture – Loisirs

En Meurthe-et-Moselle, ils veulent chasser, notamment les idées reçues

Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine dimanche 16 octobre 2016 à 17:30

Une petite dizaine de curieux ont suivi une chasse à Gye
Une petite dizaine de curieux ont suivi une chasse à Gye © Radio France - Cédric Lieto

On a "chassé les idées reçues" ce dimanche en Meurthe-et-Moselle. La fédération départementale des chasseurs qui revendique 6700 pratiquants invitait les curieux à les suivre pendant la chasse. Reportage à Gye.

Ils étaient une petite dizaine à avoir répondu à l'appel de la fédération départementale des chasseurs à Gye ce dimanche matin. Parmi les curieux, le sous-préfet de Toul, Camille Lanet, la vice-présidente (LR) de la région Grand Est, Valérie Debord, Amine Nejdi, l'imam de Tomblaine mais aussi des "anonymes".

Créer le dialogue

Chasubles oranges sur les épaules, les chasseurs et leurs observateurs du jour, se mettent à la recherche d'un faisan. Pour Martine, entraîneur de marche nordique à Toul, il s'agit de mieux comprendre ceux qu'elle croise lors de ses entraînements :

C'est justement de réconcilier ces deux domaines, ces deux utilisateurs de la forêt, d'apprendre à connaître les attentes des uns et des autres, pour se répartir le domaine et qu'on définisse des moments où chacun peut faire son activité en toute sécurité."

Les visiteurs questionnent les chasseurs sur la façon de consommer le faisan ou le mode de comptage des sangliers par exemple. Blandine, qui chasse depuis ses 16 ans, veut montrer la proximité des chasseurs avec la nature :

Moi, je vais à la chasse pour découvrir. C'est magnifique de voir un lièvre partir. Et puis, moi, ce qui m'intéresse surtout, c'est le travail du chien de chasse."

Après plusieurs kilomètres à travers les champs, Philippe est agréablement surpris par l'ambiance de cette journée :

C'était ouvert. C'est le côté positif....si on peut trouver des côtés positifs au fait que certains y soient restés, les pauvres."

Ce ne sera pas le cas de Philippe mais régulièrement, des participants à ces journées de découverte décident de passer le permis de chasse.

Partager sur :