Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

En pension, les animaux aussi peuvent passer de bonnes vacances

dimanche 24 juillet 2016 à 19:48 Par Julien Balidas, France Bleu Limousin

C'est parfois un casse-tête. Les restaurants et les hôtels ne les acceptent pas forcément, alors on laisse sa boule de poil en pension. Entre de bonnes mains. En Haute-Vienne, c'est bien souvent complet. Exemple à Saint-Léonard-de-Noblat où nos petites bêtes sont choyées.

Victoria a ouvert sa pension il y a deux ans et demi.
Victoria a ouvert sa pension il y a deux ans et demi. © Radio France - Julien Balidas

Saint-Léonard-de-Noblat, France

Cet été, 60 000 animaux seront abandonnés sur la route des vacances selon les estimations de la SPA. Heureusement, beaucoup de propriétaires sont plus responsables et les laissent en pension. Victoria a ouvert la sienne (Sweet dream) il y a deux ans et demi et ça cartonne. Une douzaine de "chambres" qui ont toutes un nom. "Framboise, Océan... Les chats ont même la radio ! " rigole Victoria Moreau. Tous les box sont individuels. Les chats ont aussi droit à un grand jardin ombragé. Tranquilles.

Les chats ont tous droit à un espace privatif. - Radio France
Les chats ont tous droit à un espace privatif. © Radio France - Julien Balidas

Une centaine d'euros pour la semaine

Ce service grand luxe a un coût tout de même. De 11 à 14 euros par jour et par animal selon les formules. "Certains ont le droit de sortir, d'autres non. Il y a aussi la nourriture. Si je dois fournir, c'est un peu plus cher" explique Victoria.

Complet depuis deux mois

A ce prix-là, les chats sont comme des rois. Et les clients le voient. "On commence déjà à avoir une clientèle d'habitués. Et en plus, même au mois de novembre la moitié du refuge est occupée. C'est incroyable. On est complet jusqu'au 20 août. Pour avoir une place l'été, il faut réserver deux mois à l'avance." Les clients arrivent parfois de Creuse ou même de Dordogne et font un détour sur la route du soleil.

"C'est rassurant"

Sophie est venue récupérer ses deux bêtes, Looping et Rasta. "On était en Corse et vu le voyage on ne pouvait pas les emmener. C'est la première fois qu'on essayait la pension et ça s'est très bien passé apparemment." Les chats n'ont même plus envie de rentrer. "Certains clients m'appellent pour me dire que le chat a boudé sur le chemin du retour !" sourit Victoria.

Autre intérêt, prendre les conseils d'une professionnelle. Victoria a un diplôme vétérinaire. "On les conseille sur le comportement, la stérilisation... Les abandons aussi. Il ne faut pas offrir d'animal." Elle a raison. C'est une des plus grandes causes d'abandon en France.