Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Vendée, le festival de Poupet est prêt à accueillir ses spectateurs

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le festival de Poupet, à Saint-Malô-du-Bois, en Vendée, va ouvrir ses portes ce jeudi, à la grande joie de ses organisateurs et de ses quelques 800 bénévoles. Ils se sont battus pour conserver l’événement. Tous sont maintenant dans la dernière phase des préparatifs.

La 34ème édition du festival va commencer ce jeudi
La 34ème édition du festival va commencer ce jeudi © Radio France - Philippe Rey-Gorez

C'est l'effervescence, en ce moment à Saint-Malô-du-Bois, en Vendée. Le festival de Poupet va commencer jeudi 1er juillet, et se terminera le 17 juillet.  11 soirées sont prévues, avec entre autres Black M, Jean-Louis Aubert, Louis Chedid, Catherine Ringer, Philippe Catherine, Alain Souchon, Vianney, Grand Corps Malade.... 

Il a fallu qu'on s'adapte en permanence   -   Thomas Maindron, directeur du festival de Poupet

Poupet est un des gros festivals à avoir voulu se maintenir coûte que coûte. Mais c'était compliqué : pas plus de 5000 spectateurs par soirée, et des mesures sanitaires qui changent souvent. Alors, sur place, ça travaille dur. Ce lundi, la grande scène est en cours de montage, les tribunes, c'est fait, les espaces d'accueil aussi. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mais il fallu s'adapter jusqu'au dernier moment, parce que des changements, il y en eu beaucoup. Une partie du public pourra finalement être debout, indique Thomas Maindron, le directeur du festival : « il y a une semaine, jour pour jour, on avait encore un festival assis, et là, le gouvernement nous a incité à basculer en debout. On garde 1.500 places en tribune. Mais ça veut dire que là, il a fallu qu’on se réadapte pendant l’installation. C’est ce qu’on est en train de faire". 

800 bénévoles mobilisés sur la durée du festival

De nombreuses entreprises sont mobilisées, mais comme souvent, rien ne serait possible s'il n'y avait pas aussi des bénévoles. Thomas Hulin, par exemple. Informaticien, il a eu à gérer les changements de date et de programmation, et les remboursements, « une bonne prise de tête »

Organisateurs, bénévoles ou prestataires, heureux de se retrouver enfin
Organisateurs, bénévoles ou prestataires, heureux de se retrouver enfin © Radio France - Philippe Rey-Gorez

David, lui, aide les techniciens à mettre en place le matériel sur la scène. Un gros boulot, mais avant tout un immense plaisir : « c’est génial, on se connait tous, ça se passe vraiment dans la bonne humeur. En plus, travailler sur la grande scène, c’est sympa. Ca permet de se mettre un peu à la place des artistes ». 

Pass sanitaire obligatoire

En tout cas, les mesures sanitaires ont été considérablement assouplies, même si  il y a des obligations sur lesquelles il ne sera pas possible de déroger, explique Jean-Marie Poirier, vice-président de l’association : «  les gens auront le choix, soit de s’assoir sur les gradins, soit de vivre le concert comme ils avaient l’habitude de le faire, devant la scène. Le masque ne sera pas obligatoire, en revanche, bien sûr, il faudra un pass sanitaire. Il faut être vacciné, ou avoir un test négatif de moins de 48h. On installe un dispositif dans le bourg de Saint-Malô-du-Bois en lien avec l’ARS qui permettra de faire des tests du 30 juin jusqu’au 16 juillet. On aura le résultat en 20 minutes et on pourra le produire à l’entrée du festival".  

Des contraintes sanitaires incontournables
Des contraintes sanitaires incontournables © Radio France - Philippe Rey-Gorez

En 2019, le festival de Poupet avait franchi la barre des 100.000 spectateurs. Il espère arriver à 50.000 cette année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess