Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Épiphanie : vous êtes plutôt galette ou traditionnel gâteau des rois ?

samedi 2 janvier 2016 à 16:45 Par Clément Lacaton, France Bleu Gard Lozère

A quelques jours de l'Epiphanie, vous êtes déjà nombreux à vous rendre chez votre boulanger préféré. Comme chaque année, vous vous posez cette question : plutôt galette à la frangipane ou traditionnelle brioche aux fruits confits ? A chacun ses habitudes.

Le gâteau des rois, ou "royaume" est une tradition de la région
Le gâteau des rois, ou "royaume" est une tradition de la région © Radio France - Clément Lacaton

Nîmes, France

On peut dire que le combat est rude au pays - ou plutôt au "royaume" - des fèves et des couronnes... Galette à la frangipane face au gâteau des rois, le fameux "royaume", ou les deux, comme à la table de Vincent : "C'est un dilemme chaque année, parce que moi je suis très frangipane, mais pas mon épouse. Donc on est obligés d'en manger au moins trois ou quatre fois avant de se décider, un coup l'une, un coup l'autre."

La galette, tradition "parisienne"

Aux halles de Nîmes, Gisèle ne sait pas trop quoi choisir, elle aime bien les deux : "On est gourmands, mais pas qu'à Nîmes !"  La galette à la frangipane ? "C'est quand même plus parisien que nîmois..."  Michel enchaîne sur la question : "A ce qu'on dit... mais bon, ça a beaucoup bougé je crois."

Un "royaume" méconnu ?

Et les commerçants l'ont bien observé ce changement. Bernard, de la boulangerie "Le pain et levain", prépare une bonne centaine de galettes chaque jour : "Depuis un ou deux ans, on vend plus de frangipanes que de royaumes. Je pense que c'est dû à la composition de la population nîmoise, où il y a beaucoup de gens de l'extérieur, étrangers ou français qui ne connaissent pas le royaume."

Le royaume reste moins cher que la galette et plus coloré. Mais les pâtissiers innovent et on trouvera autant de goûts de frangipane côté galette que de couleurs sur son voisin de vitrine !