Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Éric Vuillard : La vérité est dispersée dans toute sorte de poussière

lundi 13 novembre 2017 à 10:32 Par Eric Bouvet, France Bleu Armorique

Né à Lyon, mais habitant Rennes depuis quelques années, Éric Vuillard a obtenu le prix Goncourt pour "L'ordre du jour" paru chez Actes Sud. Dans ce récit, Éric Vuillard raconte la montée et l'avènement du nazisme dans les années 30.

Le Prix Goncourt Éric Vuillard vit à Rennes depuis quelques années
Le Prix Goncourt Éric Vuillard vit à Rennes depuis quelques années © Maxppp - Ian Langsdon

Rennes, Bretagne, France

Un livre sur la compromission, la complaisance, la fausse conscience

"L'ordre du jour" est un récit très court (150 pages) qui se situe dans les années 30.

Éric Vuillard raconte l'Histoire en insistant sur les détails. "La vérité est dispersée dans toute sorte de poussière". Dans "L'ordre du jour", il décrit l'avènement du nazisme à travers deux événements :

D'abord une réunion en 1933 avec Goëring et Hitler, qui rencontrent 24 industriels allemands (très conciliants) qu'ils vont rançonner.

Ensuite, l'Anschluss, l'annexion de l'Autriche, et les tractations qui ont eu lieu entre dirigeants allemands et autrichiens.

L'Anschluss. Pas un viol, la mariée était consentante

Ces deux événements sont "exemplaires" pour illustrer la complaisance avec les nazis.

Complaisance, le 20 février 1933, de 24 industriels allemand (les patrons des futurs BASF, Opel, Bayer, Agfa, Siemens, Allianz, Telefunken ou encore Varta), qui, sans protester, vont signer d'énormes chèques de soutien à Goering et Hitler.

Complaisance des grandes puissances européennes (notamment l'Angleterre), lors de la conquête de l'Autriche en 1938. "Ce n'était pas un viol, la mariée était consentante" écrit Éric Vuillard.

Un Vuillard acide avec les personnages de l'époque

Éric Vuillard nous introduit dans d'autres réunions. l'écrivain employant parfois le "je" pour décrire certains personnages, réels mais médiocres, à l'image du Britannique Lord Halifax. "Pour ce qui est des idées (des nazis), il n'est pas bégueule Halifax", écrit Éric Vuillard.

Pas un coup de feu n'a été tiré. Quelle tristesse !

L'écrivain est d'une ironie acide lorsqu'il raconte les rencontres en 1938 entre Hitler et Kurt Schuschnigg, "le petit dictateur autrichien" qui ne voit pas venir l'Anschluss. Cette invasion, rappelle au passage Éric Vuillard, a failli tourner au fiasco, puisque les chars nazis sont tombés en panne à peine la frontière franchie. On est loin de la promenade de santé véhiculée par la propagande nazie.

Actes Sud - Aucun(e)
Actes Sud