Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Festival d'Avignon

Et si le festival off d'Avignon renonçait à ses affiches et ses tracts ?

-
Par , France Bleu Vaucluse

Ils pullulent à Avignon pendant les trois semaines de festival. Les affiches et les tracts s'accumulent dans l'intramuros et posent la question de la protection de l'environnement, en pleine crise climatique. Les dirigeants d'AF&C, qui gèrent le festival, réfléchissent à limiter ces pratiques.

L'affichage, en début de festival
L'affichage, en début de festival © Radio France - Camille Labrousse

Avignon, France

Ils font partie intégrante du festival off d'Avignon : les milliers d'affiches accrochées sur les murs ainsi que les millions de tracts distribués aux spectateurs par les compagnies. Mais alors que la planète est au cœur de nos préoccupations, chacun s'interroge. Spectateurs, dirigeants du off, artistes et pouvoirs publics se demandent s'il est judicieux de conserver une telle pratique. À l'occasion de son bilan de fin de festival, l'association AF&C réfléchit sérieusement à limiter l'affichage et le tractage

"On ne peut plus se permettre d'attendre." Pierre Beyffete, le président d'AF&C

Depuis quelques années, le off propose un "éco pack", qui comprend 200 affiches et 10.000 tracts imprimés sur du papier recyclé. "D'un point de vue écologique, ça n'est plus possible, explique le vice-président du off, Nikson Pitaqaj. Mais l'affichage est aussi une source d'injustice entre les petites compagnies et celles qui ont le plus de moyens." 

Globalement, les compagnies semblent prêtes à faire des efforts. "Cela ne met pas en valeur la ville, par endroits", reconnaît Bruno. "Je me sens en complète contradiction avec mes valeurs écologistes", ajoute Taïdir. 

Une fois le festival 2019 terminé, le conseil d'administration de AF&C abordera le sujet dès le mois de septembre. 

Choix de la station

France Bleu