Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Et si pour Noël vous choisissiez une créatrice orléanaise ?

-
Par , France Bleu Orléans
Orléans, France

Vous êtes peut-être à la recherche d'un dernier cadeau pour Noël ? A Orléans, les créateurs sont nombreux à proposer leurs objets de déco, doudous, et autres bijoux. Et beaucoup se sont regroupés dans des boutiques éphémères pour répondre au souhait des consommateurs d'acheter local.

Caroline Nivois propose "Les Loupiots" de Karo rue du Faubourg Bannier à Orléans
Caroline Nivois propose "Les Loupiots" de Karo rue du Faubourg Bannier à Orléans © Radio France - Anne Oger

Si vous suivez un peu les réseaux sociaux, si vous faites vos courses de Noël à Orléans cette année, vous les avez peut-être remarquées, ces boutiques éphémères qui s'ouvrent pendant une semaine, un mois, quelques jours et qui ont une particularité : présenter des créations locales, bijoux, céramiques, sacs ou encore objets déco. C'est une vraie tendance depuis quelques années : la création locale séduit les consommateurs. 

on raconte une histoire, ce ne sont pas de simples objets qu'on pose et qu'on vend

"Ils cherchent à consommer autrement, il y a l'attrait du local mais plus globalement du Made In France. On est souvent cachés dans nos ateliers, mais quand on sort pour montrer notre travail on voit que les gens sont intéressés par ce que l'on fait. Parce qu'on raconte une histoire, ce ne sont pas de simples objets qu'on pose et qu'on vend" confie Marie Samson, dans sa boutique éphémère de la place Louis XI à Orléans.

Marie Samson dans la boutique éphémère "créatrices orléanaises" place Louis XI à Orléans
Marie Samson dans la boutique éphémère "créatrices orléanaises" place Louis XI à Orléans © Radio France - Anne Oger

De la porcelaine pour des tasses et des bijoux uniques

Avec deux autres créatrices et un créateur, elle loue ce petit local du centre ville pour une semaine, juste avant Noël. Une aubaine, grâce à un désistement. Cela permet à cette diplômée en design de présenter l'aventure dans laquelle elle s'est lancée il y cinq ans : la céramique. Et plus spécifiquement, la fabrication d'objets en porcelaine. "Je confectionne les pièces de A à Z, je fais les dessins, je lance les prototypes. Je suis plutôt tournée vers les arts de la table, les tasses, les saladiers. Mais je fais aussi des bijoux. Tous sont des pièces uniques". 

Quand on est artisan et qu'on fait tout soi-même c'est difficile de s'organiser pour être présent dans une boutique toute l'année

La plupart du temps Marie Samson reste dans son atelier, à Saint Jean de la Ruelle, alors elle apprécie cette idée de la boutique éphémère qu'elles ont appelé tout simplement "créatrices orléanaises". "Cela permet de se relayer pour parler avec les clients et expliquer notre travail. les clients des uns deviennent ceux des autres, et donc ça permet de toucher plus de gens. Et de réduire les charges, également, on ne pourrait pas se permettre d'avoir une boutique à l'année, financièrement, mais aussi en terme d'organisation, quand on est artisan et qu'on fait tout soi-même c'est compliqué". 

Caroline Nivois a lancé il y a six mois les Loupiots de Karo

Un peu plus au nord, rue du Faubourg Bannier, tout près de la médiathèque d'Orléans, Caroline Nivois assure une permanence à "Faubourg des Arts". Les 14 créateurs locaux qui exposent et vendent ici assurent des permanences tournantes. Salariée de la librairie Passion Culture en 2016, elle a décidé, après son licenciement, de réaliser une envie qu'elle avait depuis longtemps : lancer sa marque de couture pour enfants, "les Loupiots de Karo". "Je me suis dit que c'était le moment ou jamais d'essayer de faire ce qui me plaît. Les loupiots de Karo ont mûri pendant six mois, et me voilà".

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les gens qui viennent ici nous rencontrer cherchent autre chose que ce qu'on trouve en grande surface

Ses créations ludiques pour enfants, qui vont du doudou jusqu'aux lingettes lavables et réutilisables, Caroline Nivois les fait vivre beaucoup sur les réseaux sociaux où elle présente ses nouvelles créations. Mais un vrai lieu pour mieux se faire connaître, c'est important. Et surtout pour rencontrer les clients, leur expliquer son travail, leur raconter comment sont nés les Loupiots. "C'est difficile de trouver des lieux pour présenter son travail. Le groupement de créateurs, comme ici, ça donne une dynamique. C'est plus facile que de se lancer tout seul. Et les gens qui viennent ici font la démarche de chercher autre chose que ce qu'on trouve en grande surface, c'est ce qui nous réunit". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess