Culture – Loisirs DOSSIER : Euro 2016 de football

Euro 2016 : voilà à quoi ressemblera la fan-zone de Bordeaux

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mercredi 30 mars 2016 à 10:44

Frédéric Gil dans le studio de France Bleu Gironde
Frédéric Gil dans le studio de France Bleu Gironde - Florence Pérusin

Le directeur des sports à la mairie de Bordeaux révèle sur France Bleu Gironde les mesures de sécurité exceptionnelles qui seront prises à Bordeaux sur la place des Quinconces. 60.000 supporters sont attendus dans cette fan-zone les soirs de match.

France Bleu Gironde : Pouvez-vous nous garantir que la fan-zone des Quinconces sera un lieu entièrement sécurisé ?

Frédéric Gil : La sécurité en tous cas qui y sera proposée sera maximale. Le risque zéro n'existe pas et ce serait un leurre de laisser croire le contraire. Mais nous avons toutefois travaillé un maximum avec les services de l'état sur cet aspect sécurité et ce bien avant le 13 novembre.

La place sera-t-elle fermée ?

La fan-zone sera entièrement fermée par des barrières de 2 mètres de haut, donc infranchissables et avec en plus avec un système de double barriérage, pour laisser passer si besoin les véhicules de secours. Elle aura un grand porche d'entrée qui permettra d'effectuer les palpations sur un grand linéaire, pour éviter au maximum les files d'attente, mais on compte aussi sur les animations qui y seront proposées tout au long de la journée pour fluidifier les allers et venues des gens. Ce ne sera pas qu'un lieu de retransmission, on pourra aussi s'y restaurer, prendre un verre ou participer à des animations musicales ou sportives donc on espère que les gens ne viendront pas qu'au moment des retransmissions mais aussi un peu avant.

Pour avoir une chance d’entrer avant le coup d'envoi il faudra arriver très tôt ?

Le standard de la palpation, c'est 7 secondes par personne, donc pour 60.000 supporters, ça fait 2 heures si tout le monde arrive en même temps. En même temps, c'est ce qui se fait dans la plupart des stades actuellement. Nous aurons en plus sur notre linéaire la présence de féminines pour éviter des files d'attentes trop longue, ce qui est souvent un problème en terme de palpations.

Ces personnels ont-ils déjà été recrutés ?

Oui pour la plupart car nous travaillons avec des sociétés de sécurité locales. En plus Bordeaux a déjà une longue expérience en terme d'événementiel, que ce soit la Fête du vin ou autre du coup cela nous donne une certaine compétence. Et puis nous avons demandé à Pole Emploi des formations spécifiques pour les agents dont nous avons besoin, des agents et des bénévoles qui je le rappelle passeront tous par le fichiers de criblage du ministère de l'Intérieur pour s'assurer que leur profil n'est pas incompatible avec la fonction tenue.

Qui va payer les 4 millions de cette fan zone ?

Nous avons abandonné toute recette sur cette fan zone à Gironde Event, qui a été retenu pour l'oganisation après un appel d'offre. Et ils nous garantissent un niveau de revenus de 2 millions ce qui laisse donc 2 millions à la charge de la métropole dont 1 million pour la sécurité pure.

Vous serez un homme tendu pendant les matchs ?

J'espère avant tout une démarche festive mais cela se doublera d'une grande vigilance qui doit être celle de la totalité des organisateurs mais aussi de la totalité de participants. On a besoin de la vigilance de tout le monde !

Frédéric Gil invité de France Bleu Matin