Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les Eurockéennes de Belfort

Eurockéennes 2019 : une plainte pour viol et une centaine d'infractions routières recensées

La 31ème édition des Eurockéennes se poursuit jusqu'à dimanche au lac du Malsaucy. Retour sur la journée du vendredi 5 juillet concernant la sécurité des festivaliers.

Les forces de l'ordre sont présentes sur le festival.
Les forces de l'ordre sont présentes sur le festival. © Radio France - Jonathan Landais

Belfort, France

Vendredi 5 juillet, la jauge maximale des 34 000 personnes a été atteinte sur le site des Eurockéennes, festivaliers et professionnels confondus. Une journée qui n'a pas été de tout repos pour les forces de l'ordre, qui ont dû intervenir à plusieurs reprises.

Viol et infractions de la route

Une plainte pour viol commis pendant le festival a été déposée. L'affaire étant en instruction, nous n'avons pas davantage d'informations sur l'âge de la victime, ni les circonstances. 

Une centaine d'infractions routières a également été relevée en périphérie des Eurocks. Notamment 18 sens-interdits à Evette-Salbert, mais aussi plusieurs cas de conduite sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiants

Une navette SNCF en plus vendredi soir

Quelques interventions ont été nécessaires en gare de Belfort, surtout pour des jets de bouteille et consommation de stupéfiants.

Dans la gare d'Evette, la gestion de la foule a été plus compliquée qu'en gare de Belfort dans la nuit de vendredi à samedi. La SNCF a d'ailleurs rajouté une navette supplémentaire en fin de nuit pour le retour des derniers festivaliers. 

Par ailleurs, quatre personnes ont été évacuées vers l'hôpital Nord Franche-Comté depuis le début du festival.