Culture – Loisirs

Fabienne Thibeault fête ses 40 ans de carrière avec "les chansons indémodables" de Starmania

Par Julien Baldacchino, France Bleu Paris Région et France Bleu jeudi 7 janvier 2016 à 15:05

Fabienne Thibeault fête cette année ses 40 ans de carrière
Fabienne Thibeault fête cette année ses 40 ans de carrière © Radio France - Julien Baldacchino

INTERVIEW - Ce lundi, la Québecoise Fabienne Thibeault fête ses 40 ans de carrière au Théâtre du Châtelet, à Paris. Avec sa troupe de neuf chanteurs et danseurs, elle rend un hommage à Starmania, la comédie musicale qui l'a révélée en 1978.

En 1976, une jeune Québécoise, Fabienne Thibeault, sort son premier album. Ce lundi 11 janvier, quatre décennies et plusieurs grands succès plus tard, la chanteuse fête ses 40 ans de carrière au Théâtre du Châtelet. "C'est une salle mythique, à l'ancienne avec des dorures partout, ça fait rêver la Nord-Américaine que je suis !", nous a-t-elle confié quelques jours avant son concert anniversaire, au cours duquel elle rendra hommage à Starmania, le spectacle de Luc Plamondon et Michel Berger qui l'a révélée, en 1978.

Au programme, donc, Les Uns contre les autres, Le Monde est Stone, Un garçon pas comme les autres, mais aussi ses propres chansons comme La complainte du phoque en Alaska ou Question de Feeling. Francebleu.fr l'a rencontrée quelques jours avant cette soirée de gala. 

 Pour célébrer vos 40 ans de carrière, vous avez choisi d'inviter des amis à chanter à vos côtés...

Ce sera la première partie de mon spectacle, oui. J'ai proposé à des artistes amis de venir faire des duos sur des mes chansons et sur les leurs aussi. Il y aura Stone, par exemple [du duo Stone et Charden, ndlr] ou encore Olivier Villa, le fils de Patrick Sébastien. Et puis ensuite, je rendrai hommage à Starmania avec une troupe de neuf chanteurs et danseurs, des jeunes artistes que j'ai formés. 

Vous créez une nouvelle version de Starmania ?

Non, c'est un hommage, il n'y a que les chansons du spectacle original. Il y a presque toutes les chansons, mais nous ne chanterons pas les scènes de transition que Luc Plamondon et Michel Berger avaient écrites. Par contre, on garde une certaine cohérence dans l'ordre des chansons, ce qui permettra à chacun de comprendre l'histoire. J'interprète les titres que je chantais déjà en 1978 dans Starmania, comme Les Uns contre les autres ou Le monde est Stone... Mais je chanterai aussi Besoin d’amour [à la place de France Gall, ndlr], parce que mon personnage dans Starmania aurait très bien pu la chanter.

Comment vous-êtes vous retrouvée dans cette aventure il y a 40 ans ?

En 1975, je finissais mes études, et avec un groupe d'amis nous faisions de la musique. C'était la mode dans les années 70 ! Nous avons été invités à un festival à Québec-City, et c'est là que Luc Plamondon, qui commençait déjà à préparer Starmania, m'a découverte. Il m'a toujours dit qu'il m'avait "reconnue" : mon type de voix correspondait à ce qu'il cherchait, et en plus, physiquement, je pouvais correspondre à ce personnage de jeune femme… Dans Starmania, le personnage de Marie-Jeanne, ce n'est pas une pin-up, c’est la cousine de province !

"Berger aurait voulu voir Michel Delpech dans un rôle de Starmania !"

A cette époque, ils avaient défini les personnages, leur psychologie, mais il manquait une grande partie des interprètes. Je me souviens que Michel Berger aurait bien aimé voir Michel Delpech dans le rôle du businessman. Pour lui, c’était la plus belle voix française. Il trouvait que c’était un chanteur très moderne, qui avait le sens du texte caractéristique de la chanson française, et en même temps une façon de chanter très moderne, qu’on pourrait associer aux chanteurs Nord-Américains. Finalement, ça n'avait pas pu se faire. 

Lorsque vous avez découvert les chansons que Luc Plamondon et Michel Berger avaient écrites pour vous, avez-vous eu le sentiment qu'elles allaient devenir des standards de la chanson française ?

J’étais une débutante ! Et donc je n’avais pas l’expérience ni le métier pour dire que ça c’est un tube… Mais ce qui était sûr, c’est que c’était foutument (sic) agréable à chanter ! Aujourd’hui encore ce sont des titres forts, actuels, indémodables. 

"Au départ, je ne devais pas chanter 'Les Uns contre les autres"

Je ne devais pas chanter "Les Uns contre les autres" au départ. La chanson avait été écrite pour les personnages de Claude Dubois et Diane Dufresne, mais aucun ne voulait chanter cette ballade. Au dernier jour d'enregistrement, il n'y avait encore aucune voix sur la chanson. J’entends encore la voix de Luc qui dit : “Ce ne sera peut-être pas un tube, mais franchement ce serait bien que ce soit dedans !”. Alors je suis allée la chanter, en fin de soirée, et on a sauvé le coup... C’est ça le mystère des chansons ! Tout le métier est rempli d’histoires où c’est la face B du 45 tours qui est devenue un succès. 

Pourquoi ces chansons sont-elles aujourd'hui encore indémodables, d'après vous ?

C'étaient des chansons qui parlaient de la société. On y parlait de sectes, d'emprise. L'homosexualité y était assumée et traitée avec respect, c'était encore rare à l'époque. Et il y a des thèmes, dans Starmania, qui sont devenus aujourd'hui des réalités très concrètes, comme le refus de vieillir, l'alliance du "star-system" et de la politique... Il y avait un homme d'affaires qui voulait devenir Président, aussi. A l'époque la politique n'avait rien à voir avec ça, De Gaulle et Pompidou n'étaient pas des businessmen, aujourd'hui c'est devenu beaucoup plus concret.

"Starmania pourrait très bien, pour moi, être repris par le Cirque du Soleil !"

Si on remontait Starmania aujourd'hui - et je pense que Luc Plamondon a ce projet - on pourrait utiliser les technologies modernes pour rendre le côté futuriste de l'oeuvre originale. Starmania pourrait très bien, pour moi, être une oeuvre reprise par le Cirque du Soleil ! Ca a ce côté très futuriste… Au départ il y avait même un extraterrestre ! On ne s'en souvient pas forcément, mais à la base le personnage de Daniel Balavoine devenait un extraterrestre à la fin du spectacle, et repartait dans d'autres galaxies...

Partager sur :