Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Fabriqués à Tourcoing, les baby-foot Stella redeviennent tendance

lundi 3 décembre 2018 à 3:01 Par Thomas Schonheere, France Bleu Nord

Alors que la marque fête ses 90 ans d’existence, plus de 2.000 baby-foot vont sortir cette année des ateliers de Stella, à Tourcoing.

Nicolas Chantry, le gérant de Stella
Nicolas Chantry, le gérant de Stella © Radio France - Thomas Schonheere

Tourcoing, France

Qu’on se le dise, le baby-foot est de retour. Bien évidemment, on est loin des années 1960/1970 où tous les cafés, ou presque, avaient le leur. Mais à Tourcoing, où sont installés les ateliers Stella depuis 1995, les cadences sont de plus en plus soutenues : « Cette année, nous allons produire plus de 2.000 baby-foot, explique le gérant Nicolas Chantry. Nous en produisions un millier il y a deux ans et 1.500 en 2017. » 

« Un réseau social avant l’heure »

Stella, c’est une marque qui revient de loin. Créée en 1928 à Paris, elle se spécialise dans les baby-foot dans les années 1950, dans le sillage des premiers championnats de France qui se jouent sur des tables Stella. En 1971, l’entreprise est rachetée et s’installe à Oye-Plage, dans le Pas-de-Calais. C’est au début des années 1980 que la production commence à décliner. « L’arrivée des flippers et des jeux d’arcades a fait que les baby-foot sont sortis progressivement des cafés », raconte Nicolas Chantry.

En janvier prochain, l’entreprise a prévu de déménager. Les ateliers restent à Tourcoing, mais ils seront installés dans des locaux plus grand, de 1.400 m2. Le retour du baby-foot n’étonne pas Nicolas Chantry : « C’était un réseau social avant l’heure ! C’est un jeu intergénérationnel, qui permettait de rencontrer du monde, etc. Il a ça dans son ADN et beaucoup de gens aujourd’hui aiment retrouver cette authenticité. »

Champion

Selon le gérant, la moitié des acheteurs de baby-foot sont aujourd’hui des particuliers. L’autre moitié, ce sont des lieux de vie comme des entreprises, des hôtels, etc. 20% des ventes de Stella se font à l’étranger, essentiellement dans les pays frontaliers. Treize personnes travaillent aujourd’hui dans les ateliers de Tourcoing.

Pour fêter dignement les 90 ans de Stella, Nicolas Chantry a prévu d’installer, dans les futurs locaux, un « mini-musée », un espace à la gloire du baby-foot. 

Le modèle iconique de la marque, c’est le Champion, le baby-foot rouge et jaune aux poignées rondes. Mais ce Nordiste en a déniché de bien plus anciens en brocante, et notamment un modèle créé par Lucien Rosengart, ingénieur automobile chez Citroën et Renault : « Les manettes font tourner les joueurs de manière circulaire ! C’est très compliqué à jouer, mais sur le plan de l’esthétique c’est un très beau produit. »