Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Culture – Loisirs

Face à Paris, Athènes et d’autres, Metz veut devenir la meilleure destination d’Europe

vendredi 25 janvier 2019 à 17:25 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord

Metz se frotte à des mastodontes du tourisme dans le concours de la meilleure destination européenne. A quelques jours de la clôture des votes, Metz est dans le top 5, face quand même à Paris, Florence, Berlin, Athènes, Sainte-Maxime, Malaga, Budapest ou encore Genève.

Le tourisme fait travailler quelques 2.000 personnes sur la métropole de Metz.
Le tourisme fait travailler quelques 2.000 personnes sur la métropole de Metz. © Radio France - François Pelleray

Metz, France

Metz et la métropole messine jouent crânement leur chance dans le concours de la plus belle destination d’Europe. Vingt villes participent à ce concours qui existe depuis 10 ans. Parmi elles, Paris, Florence, Berlin, Athènes, Sainte-Maxime, Malaga, Budapest ou encore Genève. La liste et les votes sont sur le site de European best destinations , il est possible de voter jusqu’au 5 février. 

L’activisme de Metz en matière de communication semble porter ses fruits, Metz est dans le top 5. Seulement un millier de votes séparent les trois premiers à ce stade. En tout cas, Maximilien Lejeune, du site European best destinations, basé à Bruxelles, autorise tous les espoirs à Metz : "On sait que la destination qui remporte habituellement le titre tourne autour de 50.000 votes. Et c’est tout à fait accessible pour Metz". 

Xavier Bouvet, directeur de l'office de tourisme, l'agence Inspire Metz, veut y croire, tout en gardant la tête froide.

Pas de petites destinations (Maximilien Lejeune)

Et Metz n'a pas à rougir face aux capitales touristiques face à elle poursuit Maximilien Lejeune : "Est-ce qu’un voyageur pourrait se rendre à Metz, et puis à Bilbao, à Bruxelles et se dire qu’il a préféré Metz ? Je pense que c’est possible et qu’il n’y a pas de petites destinations".

Découvrir un lieu est valorisant (Xavier Bouvet, Inspire Metz)

A l'office de tourisme, l'agence inspire Metz, le directeur Xavier Bouvet veut s'adresse aux touristes à la recherche d'un voyage toujours plus "inattendu, nouveau, alternatif. L’idée c’est la surprise parce qu’on n’est jamais un touriste aussi heureux que quand on découvre un lieu. Et de retour chez soi, on raconte qu’on a découvert une ville formidable, c’est valorisant".

Les 800 ans de la cathédrale fin 2019

Néanmoins, les trois quarts de ses touristes viennent du Grand Est et d’Allemagne. Certes, les Anglais et les Canadiens ont été plus nombreux à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918. Constellations attire un public européen, et a contribué à faire bondir le nombre de nuitées de 17%. Le taux de remplissage moyen des hôtels est de 70% à 75%. Le centre Pompidou-Metz attire notamment les Japonais. "Et bientôt, le tourisme spirituel élargira la palette" poursuit Xavier Bouvet : "Nous allons prospecter en Pologne, en Hongrie et plus largement en Europe centrale pour essayer de convaincre des partenaires de recommander la destination Metz à l’occasion des 800 ans de la cathédrale en 2019".

Metz, sur la route entre Francfort et Paris

Et pour capter les cars de touristes asiatiques, Xavier Bouvet mise sur la route Francfort-Paris. "Francfort est le plus gros aéroport d’Europe, donc un point d'entrée. Et Metz est à mi-chemin jusqu'à la capitale française. Quand des tours opérateurs ont un programme très court de 12 jours, avec quatre à cinq pays à voir, avec des destinations incontournables comme Paris et l’Italie, nous avons intérêt de nous présenter comme un site étape". L'enjeu est que ces touristes de passage prennent quand même le temps de découvrir la ville, voir même d'en sortir, pour profiter du vignoble mosellan par exemple.

Pour l'un des plus gros autocaristes du Luxembourg, Metz attire des publics de tous âges. Vincent Fleurette de Sales-Lentz.

Reste les Français qui n'arrivent pas à placer Metz sur une carte. "C’est un travail de longue haleine" répond Xavier Bouvet. "_Jean-Marie Rausch l’avait fixé comme ambition dès le début des années 1970_. Mais simplement, l’image ne se décrète pas à coups de marques et de logos". C'est du concret, les atouts et les qualités qui feront la notoriété de Metz.

C’est le même site qui organise le concours du plus beau marché de Noel. Metz a fini 12e cet hiver.