Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Feria d'Hagetmau : Toñete et Canton, tauromachies pures

dimanche 29 juillet 2018 à 22:23 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La feria de novilladas d’Hagetmau. Deuxième course du cycle. Des novillos d’Ana Romero et Rehuelga pour Toñete, El Adoureño et Dorian Canton. Toñete coupe deux fois une oreille et sort en triomphe, Canton en coupe une à son premier.

Novilleros, Hagetmau, toros !
Novilleros, Hagetmau, toros ! © Maxppp - manuel Bruque

Hagetmau, France

El Adoureño, jeune novillero de Nogaro est pris au cinquième exemplaire : coup de corne dans le scrotum sur une dizaine de centimètres avec sortie de testicule. Pris en charge par l’équipe chirurgicale des arènes il a été anesthésié puis évacué vers les urgences de l’hôpital Layné à Mont-de-Marsan, ses jours ne sont pas en danger. Il sera ce lundi examiné par un urologue. El Adoureño doit toréer samedi prochain lors de la feria de Parentis-en-Born.

El Adoureño - Maxppp
El Adoureño © Maxppp - Javier Cebollada

El Adoureño a échappé fort heureusement à un coup de corne qui eut pu être bien plus grave.  Attrapé par le cinquième novillo il est violemment soulevé puis repris au sol. La blessure est douloureuse mais peu grave… enfin on parle là de toreros et donc d’êtres hors du commun. Ce qui clouerait au lit pour trois semaines n’importe qui va dans son cas lui permettre pourtant de toréer samedi. Quant à la course d’Ana Romero et Rehuelga elle a offert le bon, le moyen et le médiocre avec du sérieux dans la présentation. Le plus mauvais « sorteo » pour El Adoureño qui se mange une sacrée carne puis un novillo qui veut le croquer.

Dorian Canton réalise lui belle faena pure et apaisée à son premier exemplaire avant que de se battre avec le retors sixième. Canton, l’élève de Richard Milian, qui coupe une oreille à Hagetmau après en avoir coupé une à Orthez en matinée avec un novillo, à vêpres, un poil tard au démarrage et qui réclamait l'engagement. Le jeune novillero béarnais continue sa marche en avant. Enfin Antonio Catalàn  « Toñete », toreo fait, torero presque, classique, épuré et déjà remarquablement technique, coupe deux oreilles avec une tauromachie castillane mature sans fioriture. Une première faena à un grand novillo, plus toréé à droitre qu'à gauche cependant par le madrilène. Son second est exigeant et pas commode.  Toñete s'emploie avec notamment au final des naturelles de face et en face. Il tue de deux grands coups d’épée. Le garçon sera fait matador en septembre à Nîmes par Ponce. Pas de souci pour l’avenir du «  petit Antoine ». La voie royale l'attend.

Antonio Catalàn " Toñete" - Maxppp
Antonio Catalàn " Toñete" © Maxppp - Manule Bruque

Prochaine feria la Sent Bertomiou à Parentis-en-Born samedi et dimanche.