Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Feria de Dax 2019

Feria de Dax, Ana Romero,pas la romance,le blues

-
Par , France Bleu Gascogne

Corrida d’Ana Romeo pour Domingo Lopez Chaves , Pepe Moral et le provençal Adrien Salenc qui seul coupe une oreille.Course multiple, décevante, marquée par un toro de remplacement très contesté.

Dax, en feria, arène belle
Dax, en feria, arène belle © Radio France - Pab

Département Landes, France

Ce samedi, le matin, éliminatoires du concours des novilladas sans picador. C’est Christian Parejo de Cadix qui s’impose face à un lot intéressant de La Quinta. Le soir, moins de monde sur les étagères. Adrien Salenc, le jeune nîmois de 22 ans qui vient  de prendre l‘alternative, toréait à Dax sa seulement quatrième corrida, il coupe une oreille de très bon aloi

Adrien Salenc, la jeunesse, la fraicheur, la volonté - Radio France
Adrien Salenc, la jeunesse, la fraicheur, la volonté © Radio France - Pab

Course présidée du palco d'honneur par Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d'Etat aux Armées, ancien maire de Mont-de-Marsan qui ne renie pas sa culture et ses origines, elle ! La corrida a manqué d’éclat tout du long, décevante par ce manque de puissance, de solidité, de « guaza » et de » genio » qui font la particularité habituelle normale de ces toros d’origine Santa Coloma. La course pour autant n’a pas été commode mais très hétérogène en présentation elle n’a pas du tout apporté l’émotion escomptée. Les toros ont beaucoup accusé notamment après des piques pourtant très légères. A retenir la présentation très honorable d’Adrien Salenc. Le nîmois a prouvé son envie, sa fraicheur et sa belle détermination. Ses deux Ana Romero étaient les moins commodes, demandaient les papiers, il sort grandit et espérant de la confrontation en tuant bien. 

Salenc, espoir confrimé - Maxppp
Salenc, espoir confrimé © Maxppp - Javier Cebollada

Pepe Moral offre quelques éclairs à son premier faiblard. Son cinquième est magnifique mais se couche. Il est changé pour un tout petit modèle qui n’a pas sa place dans une corrida. Contraste saisissant entre le volume de son toro initial et la taille reduite tant en charpente qu'en cornes du remplaçant ! Le "novillo" est cependant excellent, noble, avec du fond, la faena aussi, hamornieuse … mais le public gronde justement contre ce cornu plus que léger inacceptable. Enfin Domingo Lopez Chavez, lidiador majuscule. Une première faena pour goûter la tauromachie à la mexicaine. Douce, templée, onctueuse face à à un toro noble mais sans résonnance qu’il a guidé joliment comme on le fait des Santa Coloma entre Mexico et Aguascalientes. Un petit régal de toreo guacamole hélas peu apprécié par un public agité te chafouin.

Ce dimanche matin corrida à cheval. Ce soir dernière corrida de feria, toro de Santi Domecq pour Alvaro Lorenzo, Gines Marin et Juan Ortega

Choix de la station

France Bleu