Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Feria de Dax 2018

Feria de Dax : un toro gracié, "Lebrero" pour l'Histoire

dimanche 12 août 2018 à 22:46 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Cinq corridas, deux novilladas, une corrida à cheval, menu taurin traditionnel épais et riche pour cette feria de Dax. Grosse journée ce dimanche avec deux corridas de vedettes au programme. Et la grâce d'un toro.

Marin, la grâce d'un" indulto"  et deux oreilles symboliques
Marin, la grâce d'un" indulto" et deux oreilles symboliques © Maxppp - Jero Morales

Dax, France

Ce dimanche matin toros de Garcia Jimenez décevants pour Juan Jose Padilla, Manzanares qui coupe la seule oreille et Roca Rey. Le soir, toros de Santi Domecq pour Castella qui coupe un trophée, comme Colombo. "Lebrero" gracié par Marin qui coupe lui deux oreilles symboliques. Deuxième toro gracié à Dax de l'Histoire.

Journée de contrastes

Journée de grands contrastes pour cette ouverture. Le matin plus billets dans une canicule moite de république bananière, corrida décevante, décastée et faible de Garcia Jimenez. Padilla fait ses adieux, Roca Rey fait ce qu’il peut et Manzanares dans la saveur onctueuse de son toreo coupe une oreille. 

Manzanares, la saveur - Maxppp
Manzanares, la saveur © Maxppp - Salvador Sas

Toro gracié

Le soir, ciel gris, des vides dans les travées et évènement majeur au deuxième toro. Sort "Lebrero", exemplaire châtain d’une course plutôt pas mal balancée. Le toro n‘est pas plus solide que cela et va deux fois petitement au cheval. Mais après il y a... après. "Lebrero" se révèle d’une classe et d’une race absolues, fantastique toro répétant sans cesse tête basse dans la muleta  par moments exquise de Gines Marin.

Le gamin d’Estrémadure et ses 21 printemps se repaît du nectar. Malin Marin fait durer et le toro en redemande et le peuple aussi. L’"indulto" arrive, décrié fortement par une partie du public, réclamé à corps et à cris par une autre partie. Excessif…certes, peut-être, mais au final qu’importe . "Lebrero" est un Santi Domecq de formidable qualité. 

Gines Marin - Maxppp
Gines Marin © Maxppp - Pedro Puente

C’est le deuxième toro gracié à Dax après "Desgarbado" de Victoriano del Rio en 2008 par Perera. La suite  de la course… ce sont des toros bien moins racés. Castella coupe une oreille, itou pareil pour Colombo dans la généreuse imperfection de sa juvénilité. Mais... "Lebrero" !!!!!

Tous les jours à partir de lundi, "Callejon spécial Dax" entre midi et 13h. Jeudi, même heure, "Callejon" spécial bilan feria de Dax.