Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs
Dossier : Feria de Dax 2019

Feria de Dax : les bandas brandissent des banderoles sur les gilets jaunes et les violences policières

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Deux bandas de la Feria de Dax font référence à l'actualité qui a marqué l'année. Los Calientes de Dax et Los Chocarreros de Saint-Paul-lès-Dax ont réalisé, sur les banderoles qui les précèdent quand elles défilent, des dessins en référence aux gilets jaunes et aux violences policières.

La banderole de la banda Los Calientes pour cette Feria de Dax 2019
La banderole de la banda Los Calientes pour cette Feria de Dax 2019 © Radio France - Paul Ferrier

Dax, France

"Il n'y a pas de politique, on en a jamais fait !", se défend Philippe Villaton, clarinettiste de la banda Los Calientes quand on lui dit que sa banderole est à deux doigts du message politique. "Deux gros doigts", répond alors dans un sourire celui qui les dessine chaque année. Cela fait "une bonne quinzaine d'années" que Philippe Villaton peint les banderoles de sa banda bien connue dans le Sud-Ouest. Ces banderoles précèdent les bandas lors de leurs déambulations durant la Feria, portées par des "banderoliers" chargés de les faire voltiger. 

Philippe Villaton dessine sa banderole de 4 mètres sur 2 mètres chaque année dans le grenier du local de l'historique banda de Dax. "Avec de la peinture premier prix", plaisante-il. "Quelque fois, j'ai des copains qui viennent me donner un coup de main. On passe du bon temps et on trouve les gags". 

"On essaye de coller à l'actualité et de faire un peu d'humour", Philippe Villaton de Los Calientes

Faire référence à l'actualité avec humour

Sur la banderole de Los Calientes, Philippe Villaton a dessiné un toro qui charge un CRS. Le représentant des forces de l'ordre est caricaturé avec une matraque siglée "RIC", comme Référendum d'Initiative Citoyenne. Il porte un bouclier jaune où il est inscrit : "Please dont use force". Ce CRS dit dans une bulle : "le samedi moi je bosse". Avec sa matraque il a tapé sur un festayres dont la tête est couverte de bosses.  Bref toute la symbolique gilets jaunes et violences policières sur une banderole.

La banderole de la banda de Saint-Paul-lès-Dax Los Chocarreros.  - Radio France
La banderole de la banda de Saint-Paul-lès-Dax Los Chocarreros. © Radio France - PF

L'autre banda que la crise des gilets jaunes a inspirée, c'est Los Chocarreros de Saint-Paul-lès-Dax. Les Saint-Paulois ont eux dessiné sur leur banderole la cathédrale Notre Dame de Paris en feu avec, juste en dessous, le Quasimodo de Disney arborant le gilet jaune. A ses côtés, il y a une pancarte demandant "une pièce pour un pauvre". Et cette pièce est lancée par l'Oncle Picsou. On ne sait pas s'il s'agit d'une représentation d'Emmanuel Macron ou des millionnaires français qui ont proposé d'importants dons après l'incendie de la cathédrale. Ces banderoles seront visibles ce dimanche soir au centre de la piste des arènes de Dax lors de l'Agur. 

Choix de la station

France Bleu