Culture – Loisirs DOSSIER : Feria de Dax 2016

Feria de Dax : Roca Rey et Pedraza

Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne dimanche 14 août 2016 à 22:40

4e corrida de la feria de Dax ce dimanche soir avec des taureaux de Pedraza de Yeltes vaillants à la pique. Une oreille méritée pour Rafaelillo face à son 1er taureau de gros calibre
4e corrida de la feria de Dax ce dimanche soir avec des taureaux de Pedraza de Yeltes vaillants à la pique. Une oreille méritée pour Rafaelillo face à son 1er taureau de gros calibre © Radio France - Henri Stassinet

La feria de l’Assomption à Dax en direct sur France Bleu Gascogne. A midi "Callejon spécial feria", le soir retransmissions à 17h50.

Ce dimanche deux corridas de toros et le plein pour les deux courses. Le matin El Juli, Lopez Simon et Roca Rey, l’autre matador péruvien après Galdos. Le soir la très attendue course des Pedraza de Yeltes, toros qui avaient produit d’immenses corridas ces deux dernières années.

Pluie d’oreilles avant l'apéro, deux pour El Juli, deux pour Lopez Simon et deux fois un trophée pour Roca Rey. Le soir après vêpres, une seule oreille pour Rafaelillo et une corrida soutenue même si moins importante que les deux années précédentes de Pedraza de Yeltes.

Un lot de Garcigrande pas si mauvais le matin, bien au contraire. La deuxième oreille du Juli ne vaut rien. Vraiment rien!  Ellemet même la course à l'envers. Lopez Simon se retrouve dans une tauromachie bien emballée, Roca Rey s’arrache. Les trois toreros sortent en triomphe. Mais l’image sublime, forte, essentielle de la matinée c’est la qualité majuscule du jeune prodige péruvien de pas encore vingt ans, une saison chez les matadors,  qui en termine par un exercice fulgurent de beauté à la cape, d’une seule main, dans un "quite" comme on en avait plus vu depuis les grandes heures de Jose Tomas.

Julien Lescarret, matador retiré et consultant pour France Bleu Gascogne

Le soir... Pedraza reste l’attraction. Incontestablement. Un lot superbe en présentation pour cinq exemplaires et une variété de comportements, des bons premier et dernier au complexe et avisé cinquième avec lequel Del Alamo s’est magnifiquement battu. La déception avec Adame qui jamais ne trouve les clés du camion et abdique devant l’obstacle. Rafaellilo coupe, lui, une oreille, après une vibrante première faena. Et le torero de Murcia doit faire achever son deuxième toro sans pouvoir le toréer. Pedraza piqué à quatre reprises par un remarquable Juan Jose Esquivel, cavalier renversé, châtié mais cavalier de panache. Mais Pedraza épuisé, vidé. Une cuadrilla exemplaire aussi, sous l’ovation majeure, et dont il faut extraire Jose Mora. L’instant Pedraza, de la hargne dans la pique, de l’engagement vrai, de la bravoure intense. De la difficulté également bien sûr mais tout cela pour un après-midi intense.

Ecouter la corrida de ce dimanche 14 août, 18h

Ce lundi, clôture, corrida à cheval le matin à 11h30 et course de Baltasar Ibàn le soir.