Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2016

Feria de la Madeleine, corrida pour aficionados

samedi 23 juillet 2016 à 21:07 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

4è corrida de Feria. 3è plein consécutif. Des toros de Cebada Gago pour Rafaelillo, Curro Diaz et Perez Mota .

Rafaelillo s’est bien battu face à 2 taureaux difficiles.
Rafaelillo s’est bien battu face à 2 taureaux difficiles. © Radio France - Henri Stassinet

40000 Mont-de-Marsan, France

Aucun trophée. Corrida complexe, diverse, remarquablement présentée, difficilement accessible sans doute pour un large public.

Complexe, austère, cette corrida de Cebada Gago, très diverse aussi quant aux comportements, parfois habitée de belles qualités, le plus souvent un lot exprimant un danger sourd peu visible par le grand public qui attendait à l’instar de la course d’il y a un an plus de mobilité et de puissance éclairée. Les Cebada superbement gaulés, balancés impeccables ont, au-delà du jansénisme austère de la course, véhiculé de belle et fortes émotions. Un troisième exemplaire » Soguero », toro de grande race et grande classe, hélas pas totalement exploité par un Perez Mota un poil déboussolé par la constance exigeante de son toro. Un sixième » Volador », le toro de pique de la feria, qui va trois fois au cheval avec prestance et insistance, finement piqué par Jose Antonio Fernandez, superbement « lidié » ensuite par le banderillero Raul Ruiz… Perez Mota tente de se sublimer mais le public reste apathique et les efforts de l’andalou de Cadiz ne changeront rien au scénario d’un malentendu entre la course et le Pumaçon. Rafaelillo se bat avec ses deux toros, courts, retors et qui mangeaient l’espace. Curro Diaz fait bonne faena au cinquième dans une étrange indifférence. La course de toros n’est pas toujours limpide dans sa lecture. Les Cebada appelaient à une connaissance livresque précise de ces choses-là.

Lionel Buisson, apoderado de Rafaelillo

Curro Diaz aurait mérité mieux sur son second taureau - Radio France
Curro Diaz aurait mérité mieux sur son second taureau © Radio France - Henri Stassinet
Perez Mota peu récompensé de ses efforts. - Radio France
Perez Mota peu récompensé de ses efforts. © Radio France - Henri Stassinet

Ce dimanche dernière corrida de Feria. 18h les Miura pour untrio de spécialistes, Fernando Robleño , Javier Castaño  et Alberto Lamelas .

Midi « Callejon spécial feria » depuis le patio des arènes.