Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Feria de Mont-de-Marsan : deux "mano a mano" de luxe

mardi 6 mars 2018 à 16:56 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

Indiscrétion confirmée par le milieu taurin espagnol, il y aura deux "mano a mano" de luxe pour la feria de la Madeleine en juillet prochain à Mont-de-Marsan, événements exceptionnels. Le premier verra se confronter Enrique Ponce et Sébastien Castella, le second réunira Juan Bautista et El Juli.

Le plumaçon, cénacle en juillet prochain de deux mano a mano
Le plumaçon, cénacle en juillet prochain de deux mano a mano © Maxppp -

Mont-de-Marsan, France

La succulence dans l’excellence... Mont-de-Marsan lance deux défis à quatre artistes majeurs. Deux confrontations qui avec un peu de chance peuvent  tourner au sublime. C’est à une savoureuse confrontation de styles que l’on va assister avec le premier des "mano a mano"  de luxe : Enrique Ponce incarne depuis 30 ans la tauromachie classique. Le torero de Chiva est au sommet de son art.

Créateur d’une tauromachie suave et classique Ponce, au firmament, torée pour son plaisir. Matador depuis 1990 il n’a jamais connu de baisse de régime et depuis quelques années même n’ayant plus rien à prouver il est tout bonnement le plus grand de sa génération. Il vient encore de couper deux oreilles lors de la feria d’Olivenza. Mont-de-Marsan l’avait définitivement adopté après une faena majuscule à un toro "manso" de Samuel Flores l’été 2011.

Sébastien Castella est un autre phénomène. Dans un style beaucoup moins orthodoxe que son ainé bien plus baroque capable de fulgurances. Adepte d’un "toreo" exposé, le Biterrois, matador depuis 18 ans déjà, est considéré comme l’un des cinq meilleurs toreros de sa génération. Le Biterrois est dieu vivant. Et l’un des cinq meilleurs toreros actuels. Le matador aux yeux d’émeraude est sidérant dans ses grands moments.

Juan Bautista - El Juli

Autre confrontation de style majeur : celle qui va opposer Juan Bautista à El Juli. L’arlésien est assurément le torero de la saison passée. Il est à maturité gouteuse et peut tout se permettre avec tous les toros. Matador classique à l’image de Ponce cela promet belle opposition là encore avec El Juli, imposant matador de puissance et de savoir qui célèbre cette année ses 20 ans d’alternative. Se souvenir aussi que c’est à Mont-de-Marsan qu’il avait débuté en novillada sans picador, il n’avait que 12 ans.

L’assortiment de ces deux "mano a mano" peut s’avérer un régal tauromachique si les toros le permettent. Et déjà c’est une super affaire de communication pour la feria montoise tout autant qu’une belle assurance de succès au guichet.