Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs
Dossier : Fêtes de la Madeleine 2019

Feria de Mont-de-Marsan, six novilleros au menu

-
Par , France Bleu Gascogne

Le cartel de la novillada piquée de la feria de la Madeleine. Elle aura lieu samedi 20 juillet à 22h. Et c’est une première dans le sud- ouest, il y aura six novilleros dont cinq de la région à l’affiche

Yon Lamothe, novillero de Tartas, parmi les six.
Yon Lamothe, novillero de Tartas, parmi les six. - P Latour Lamothe FB pro

Département Landes, France

Les novillos étaient connus, eux, depuis la présentation de la feria début avril : Ave Maria, origine Fuente Ymbro- Jandilla, la propriété est à côté de Séville, les patrons sont Robert Margé, l'éleveur et organisateur biterrois avec l'industriel et viticulteur gardois Philippe Pagès. Mais donc l’originalité revendiquée de cette affiche est une novillada à six novilleros.

DorianCanton, La Madleine , dernière novillada avant l'alternative - Aucun(e)
DorianCanton, La Madleine , dernière novillada avant l'alternative - FB Canton

Une première, pas un inédit

Le désir de la commission taurine montoise était de présenter six toreros du sud-ouest mais avec la défection récente de Baptiste Cissé, qui a mis fin à sa carrière c’est le Nîmois Rafael Raucoule « El Rafi » qui sera de la fête. 

Les cinq autres sont tous de la région : Dorian Canton, le Béarnais, qui prendra l’alternative à Bayonne une semaine après la Madeleine. Juan Bautista Molas, le fin Dacquois à la tauromachie profonde, remarqué à «Toros y Salsa» , Yon Lamothe de Tartas qui a débuté en piquée à Mugron pour Pâques, «El Galo», Andrés Lagravère, le Vicquois d’Aguascalientes, Mexicain par sa mère, Gersois par son père, Michel, ancien matador, et enfin «El Kike», Cédric Fructueux, de Linxe, installé à Séville depuis 2013. 

A noter tout de même que ce genre de novillada à six, très en vogue en ce moment, a déjà eu lieu. La dernière fois c’était lors de la récente feria de Pâques à Arles. Et cela se refera pour la feria d'Istres, le 16 juin prochain, avec un cartel international mêlant Français, Espagnols et Latino-Américains. Un montage que d'aucuns dans le milieu taurin dénoncent comme un poil artificiel et déséquilibré. Il est vrai, et on l'a noté et constaté à Arles, que c'est de l'express-service pour les novilleros, qui ne disposent donc que d'un toro au lieu de deux dans une novillada traditionnelle pour faire leur preuve. Et n'ont donc pas de deuxième fenêtre de tir.

El Galo, vicquois d'Aguascalientes - Aucun(e)
El Galo, vicquois d'Aguascalientes - FB El Galo
Choix de la station

France Bleu