Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Feria de Vic : La Quinta, Lopez Chaves et Pacheco, trio gagnant

-
Par , France Bleu Gascogne

La feria de Vic Fezensac. La première grande feria du sud-ouest. Grande journée de toros et de fortes émotions ce dimanche.

Lopz Chavez, lidiador majuscule
Lopz Chavez, lidiador majuscule © Maxppp - Sébastien Lapeyrere

Vic-Fezensac, France

Le matin, corrida concours. Lopez Chaves coupe une très forte oreille  à un grand toro de La Quinta.  Le soir corrida plus que médiocre de Dolores Aguirre. Miguel Angel Pacheco coupe à son tour une oreille unanimement plébiscitée.

Le matin, qui peu à peu après trois goutelletes devient ensoleillé, et devant gouteuse et copieuse assitance, belle et très entretenue corrida concours, un must. Trois toros de grande race, hélas deux - Le Saltillo et le Flor de Jara- sont escagassés à la pique. L’exemplaire de La Quinta, formidable de caste, est fort heureusement remarquablement piqué par Tito Sandoval. Domingo Lopez Chavez, grand  lidiador », sert une faena dans les canons du genre et coupe une forte oreille à ce toro de grandes allures dont la dépouille est honorée d’un tour de piste. Matinée très relevée.

Lopez Chavez, combattant ! - Maxppp
Lopez Chavez, combattant ! © Maxppp - Juan Carlos Hidlago

Le soir corrida calamiteuse de Dolores Aguirre, la propriétaire est bien baptisée, cette dame des douleurs ! Des toros de plus de cinq ans, massifs, en cornes comme autant de sabres turcs, mais des fins de race. Défilé de mannequins XXL sans jus. Sans charge, brutaux, parfois aux intentions criminelles. Miguel Angel Pacheco, vingt-deux ans, matador depuis seulement un an, se joue le ventre et les fémorales au sixième Aguirre. Il tue d‘une épée de maitre fleurettiste et coupe une oreille très réclamée par le cénacle. C’est lui qui remplace pour la clôture Roman grièvement blessé à Madrid ce dimanche.
 

MiguelangelPacheco, le salaire du courage - Aucun(e)
MiguelangelPacheco, le salaire du courage - MA Pacheco FB Pro

Ce lundi matin novillada sans picador. Le soir, 17h, ultime corrida, les toros de Pedraza de Yeltes pour Daniel Luque , Juan Del Alamo et Miguel Angel Pacheco qui remplace Roman Collado grièvement blessé, fémorale transpercée ce dimanche à Madrid lors de la course de Baltasar Ibàn.