Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Feria de Vic : Luque et Pedraza en maestria

-
Par , France Bleu Gascogne

La feria de Vic Fezensac. La première grande feria du Sud-Ouest. Autre grande journée de toros et de fortes émotions ce lundi en conclusion.

Daniel Luque, maestro majeur
Daniel Luque, maestro majeur © Maxppp - JuanJo Martín

Vic-Fezensac, France

Formidable ultime corrida avec les toros de Pedraza de Yeltes et Daniel Daniel Luque qui coupe deux oreilles et sort en triomphe.

Luque, indispensable Luque - Maxppp
Luque, indispensable Luque © Maxppp - Juanjo Martin

Très fort final de feria en effet avec une remarquable corrida de Pedraza de Yeltes. Toros imposants, hauts, très armés. Un lot peut être un peu massif pour donner plus de jeu pour les toreros mais de grande race exprimée tout du long au cheval. Incontestablement une corrida à la vicoise, belle, forte, exigeante. Avec de l’émotion du début à la fin de la course. Miguel Angel Pacheco, jeune néo matador andalou , retenu en remplacement de Roman Collado blessé, Pacheco qui la veille avait coupé une oreille lors de la piteuse corrida de Dolores Aguirre, a certes de belles manières mais il est trop vert pour cet exercice. Le salmantino Juan Del Alamo a connu un après-midi de douleur et d’échec, un dur morceau que son premier adversaire, trois avis au cinquième Pedreza qu’il n’a pas pu tuer. Mais le grand homme de la corrida et de la feria est assurément l’andalou Daniel Luque qui coupe deux oreilles et sort en triomphe après un récital de maestria, de toreo engagé, de savoir et de pouvoir. Luque, matador majeur, indispensable. Vic s’achève aussi avec un festival de piques, monumentales pour certaines. Un calvaire pour plusieurs piqueros qui ont connu des instants pénibles mais aussi de forts instants pour des cavaliers en verve qui ont par ailleurs mis le bétail en belle évidence. Et une émotion soutenue. Belle course en vérité pour un millésime vicois de qualité.

Daniel Luque et Thomas Dufau sont les deux triomphateurs de la feria. Lopez Chavez et Pacheco coupent chacun une orielle. Le novillero Dorian Canton en coupe deux lors d'une miteuse novillada d'El Retamar. On retiendra le très entrenue et complexe corrida de Cebada Gago, l'excellente concours et le grand toro de La Quinta, la puissance exprimée des Pedraza de Yeltes bien sur. Dolores Aguirre et El Retamar , à proscrire !

Dufau, triomphateur de Vic - Maxppp
Dufau, triomphateur de Vic © Maxppp - JuanJo Martín