Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fermeture des cinémas : "Je préfère penser que les gens ne se sont pas habitués à Netflix"

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Cela fait presque quatre mois que les cinémas sont fermés en France, sans perspective immédiate de réouverture. S'ils peuvent compter sur les aides de l’État, les cinémas comptent aussi sur le retour des cinéphiles dans les salles obscures.

Cinéma (illustration)
Cinéma (illustration) © Radio France - Aurélie Lagain

La région Bretagne a débloqué une aide de 300.000 euros pour les cinémas d'art et d'essai et les salles indépendantes. Les cinémas sont fermés depuis maintenant trois mois et demi alors qu'ils avaient déjà fermé lors du premier confinement. "On tient le coup mais bien heureusement on est aidé par la Région et l’État. Cette aide de la Région c’est une bouffée d’oxygène", détaille Véronique L'Allain, co-présidente de Cinéphare, réseau de cinémas indépendants et directrice du cinéma La Salamandre à Morlaix. On a placé tous nos salariés en chômage partiel, on bénéficie du fonds de solidarité, on a une aide du CNC… Sans ça, on s’en sortirait pas."

Je préfère penser que les gens ne se sont pas habitués à Netflix,

Mais l'argent, les aides ne font pas tout. Il manque l'humain !  : "Ce qui nous manque le plus, c’est la relation aux gens, au public. C’est ce qui fait le sel du cinéma. Je préfère penser que les gens ne se sont pas habitués à Netflix, j’espère que ce n’est pas le cas. J’ai envie de penser que tout ira bien à la rentrée."

Et alors qu'au printemps, lors de la réouverture, il y avait peu de films à passer, là ça va être l'embouteillage : "450 films : ça va être une vraie difficulté. Les distributeurs accumulent les films, mais le CNC essaye de régler tout ça. On est dans la situation inverse de la réouverture en juin. On ne pourra pas tous les passer."

La perspective du Sew

Et une éclaircie, l'ouverture prochaine du Sew, le centre culturel de Morlaix : "C’est ce qui nous fait tenir, c’est une belle perspective ce nouveau cinéma. On a vraiment très hâte de l’inaugurer", commente Véronique L'Allain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess