Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Festival d'Avignon

Festival d'Avignon : la commission de sécurité donne son feu vert à la Cour d'honneur du Palais des papes

-
Par , France Bleu Vaucluse

À quelques heures du début du festival d'Avignon, c'est le moment des dernières vérifications de sécurité. La commission vient de donner son autorisation pour la Cour d'honneur du Palais des papes qui s'apprête à accueillir 2.000 spectateurs chaque soir. Rien n'est laissé au hasard.

La Cour d'honneur du Palais des papes accueille 2000 spectateurs pour chaque représentation
La Cour d'honneur du Palais des papes accueille 2000 spectateurs pour chaque représentation © Radio France - Camille Labrousse

Avignon, France

À deux jours du festival d'Avignon, la sécurité est au cœur des préoccupations des autorités. La commission de sécurité vient de donner son feu vert pour la tenue des trois spectacles prévus dans la Cour d'honneur du Palais des Papes, qui accueillera chaque soir 2.000 spectateurs. Les pompiers, la police, la préfecture, la direction des territoires, la protection des populations ainsi que la mairie font partie de cette commission de sécurité. 

Ultimes vérifications 

Depuis le mois d'avril, ses membres vérifient que tout est dans les clous : sécurité des gradins, des loges, sortie de secours, etc. L'alarme incendie a été testée. En cas d'incident, un système d'alerte préviendra les équipes techniques et les pompiers d'un problème. Elles auront alors quatre minutes pour vérifier s'il y a bien un départ de feu. Si c'est le cas, l'alarme résonnera alors dans l'enceinte de la Cour et coupera le son du spectacle. Il faudrait alors quitter les lieux. 

Ce qui pourrait passer pour des détails est pris très au sérieux par les pompiers. Pour la pièce Architecture, des bouquets sont par exemple utilisés sur scène comme accessoire. Les tiges des fleurs ont été ignifugées. La moindre pièce de décor a été vérifiée. Cette année, les techniciens ont aussi du composer avec une difficulté supplémentaire. Pour Architecture toujours, un cheval fait son arrivée sur scène. Mais cela n'inquiète pas le régisseur principal, Claude Emira : "ce n'est pas une grosse difficulté. On a déjà géré des choses beaucoup plus difficiles avec des grosses machineries". 

Forcément, une attention toute particulière est portée au Palais des Papes.  Mais le niveau d'exigence et de sécurité est le même pour tous les lieux qui vont accueillir du public. Reste que les pompiers redoutent surtout l'effet de panique, à l'image du commandant Jérôme Linck : "c'est le plus dangereux. Même si l'événement est mineur, si le public panique, c'est compliqué de faire évacuer de manière sécurisée". 

Pendant ce temps-là, les répétitions d'Architecture se poursuivent. Deux autres spectacles sont programmés dans la Cour d'honneur : de la danse avec Outwitting the Devil et Arnaud Rebotini et le Don Van Club interpréteront la bande originale du film 120 battements par minute.