Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Festival de Cannes

Festival de Cannes : le cinéma Utopia fait du repérage pour sa future programmation

La Croisette est en ébullition à quelques heures de la première montée des marches. Eux y vont pour faire leur marché : les cinémas indépendants, comme Utopia d'Avignon, vont enchaîner les visionnages de films pour faire leur programmation des prochains mois.

L'Utopia, lieu de culture emblématique de la ville d'Avignon.
L'Utopia, lieu de culture emblématique de la ville d'Avignon. © Radio France - Marion Bargiacchi

Avignon, France

Si Cannes reste la capitale des paillettes et du glamour, c'est surtout le rendez-vous international des professionnels du cinéma. Les exploitants des salles d'art et essai et cinémas indépendants s'y retrouvent pour sélectionner leur future programmation. C'est le cas du cinéma Utopia à Avignon, dont le directeur, Patrick Guivarch, part ce mardi pour Cannes. 

Cinq films par jour pendant cinq jours 

"Je regarde la montée des marches à la télé, comme tout le monde, raconte-t-il. Les films que les stars voient en smoking le soir, je les vois à 8h30 le matin". Il va aussi croiser des professionnels du cinéma, des distributeurs, des exploitants de salle, etc. "Il y a très peu de spectateurs lambda, c'est un festival qui accueille des milliers de professionnels"

Il emmène avec lui trois employés et chacun va voir en moyenne cinq films par jour pendant cinq jours. Ils mettront en commun leur sélection, qui doit rester la plus large possible. "Programmer une salle art et essai, ça n'est pas que programmer  les films que nous aimons", détaille Patrick Guivarch. Sur la centaine de films que l'équipe avignonnaise verra à Cannes, près de la moitié sera ensuite programmée tout au long de l'année après une dernière sélection.