Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Festival de Cannes : un avocat de Metz collabore au scénario d'"En Guerre" avec Vincent Lindon

mardi 15 mai 2018 à 14:45 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Ralph Blindauer, avocat messin spécialisé dans le droit de travail, a collaboré au scénario du film "En Guerre", de Stéphane Brizé projeté ce mercredi à Cannes et qui sort le même jour en salles en France.

Une scène du film "En Guerre" avec Vincent Lindo
Une scène du film "En Guerre" avec Vincent Lindo - Eric Dumont

Cannes, France

Un avocat de Metz collabore au scénario du film "En Guerre" avec Vincent Lindon qui sort en salles ce mercredi et qui est projeté le même jour au festival de Cannes en compétition officielle. Me Ralph Blindauer a rencontré plusieurs fois le réalisateur Stéphane Brizé, il lui a apporté son expérience d'avocat spécialisé dans le droit du travail et les conflits sociaux. Car le film raconte l'histoire de salariés qui refusent la fermeture brutale de leur usine.  

Le souci du réalisateur était de faire un film qui colle à la réalité - Ralph Blindauer

"En Guerre" est un film engagé qui raconte le conflit social du point de vue d'un délégué syndical joué par Vincent Lindon. Le réalisateur Stéphane Brizé avait besoin d'un spécialiste des conflits sociaux. C'est un ancien Conti, Xavier Mathieu, un ancien salarié de Continental à Clairoix qui l'a mis en contact avec l'avocat messin Ralph Blindauer, avocat notamment de la CGT :  "Son souci principal était de faire un film qui colle à la réalité et auquel on ne peut reprocher aucune approximation".  Et ce souci de vraisemblance est allé jusqu'au souci du détail : "Je me souviens qu'à un moment, on a travaillé pendant 20 minutes avec Stéphane Brizé sur un plan de table d'un comité d'entreprise pour savoir comment les gens sont disposés dans un comité d'entreprise", se rappelle Ralph Blindauer. 

Vincent Lindon joue un syndicaliste qui se bat contre la fermeture de son usine - Aucun(e)
Vincent Lindon joue un syndicaliste qui se bat contre la fermeture de son usine - Eric Dumont

L'objectif du film, ajoute-t-il, est de comprendre pourquoi parfois la grève débouche parfois sur des actions violentes :  "Le film veut aussi montrer comment ces gens-là, qui ne sont pas des violents, qui ne sont pas des casseurs, peuvent être amenés à déraper un jour. Imaginez des gens qui ont structuré toute leur vie autour de leur emploi et qui le perdent brutalement". La collaboration au scénario est en tout cas une expérience qui lui a beaucoup plus : "C'était passionnant de voir comment le film s'est construit" assure l'avocat messin.