Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Festival de Cannes : une boite de production rochelaise sur la Croisette

-
Par , France Bleu La Rochelle

Le Festival de Cannes ouvre ses portes ce mardi. Au total, 21 films sont en compétition pour décrocher la palme d'or. Le film "Abou Leila", produit par la société rochelaise "In Vivo Films", a été sélectionné pour concourir au prix de la Semaine de la critique qui récompense les jeunes réalisateurs.

Claire Charles-Gervais et Louise Bellicaud ont créé "In Vivo Films" il y a quatre ans
Claire Charles-Gervais et Louise Bellicaud ont créé "In Vivo Films" il y a quatre ans © Radio France -

La Rochelle, France

Le tapis rouge du Festival de Cannes s'apprête à recevoir les meilleurs acteurs et les plus grands réalisateurs du cinéma international : il ouvre ses portes ce mardi. Le jury est présidé par le cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Iñarritu. Au total, 21 réalisateurs comme Quentin Tarantino ou Pedro Almodovar, convoitent la palme d'or. 

Mais le Festival décerne d'autres prix, comme celui de la Semaine de la critique, qui récompense les jeunes réalisateurs pour leur premier long métrage. Le film "Abou Leila" réalisé par Amin Sidi Boumediene et produit par la boite de production rochelaise "In Vivo Films" fait partie des sept finalistes sélectionnés dans cette catégorie.

Il sera projeté le 20 mai à Cannes, avant la clôture du festival le 25 mai. 

Une première à Cannes

C'est la première fois que la jeune société de production rochelaise emmène l'un de ses films à Cannes. Claire Charles-Gervais et Louise Bellicaud, les deux productrices, ont créé "In Vivo Films" il y a quatre ans : "Nous sommes vraiment très heureuses, le festival est une très bonne carte de visite". 

Cela fait plus de trois ans que l'équipe travaille sur le film "Abou Leila". Une co-production franco-algérienne qui a bénéficié d'un "petit budget", environ 650 000 euros. La région Nouvelle Aquitaine leur a apporté un soutien financier de 117 000 euros. 

C'est un film ambitieux, beaucoup ne voulaient pas prendre de risques 

Trouver des partenaires n'a pas été simple avoue Louise Bellicaud : "C'est un film ambitieux, beaucoup ne voulaient pas prendre de risques mais le festival de Cannes va nous aider à prouver à de futurs partenaires qu'ils peuvent nous faire confiance."

Cette sélection va ainsi leur permettre de gagner en crédibilité et de trouver des distributeurs en France. Pour l'heure, elle ne savent pas encore où et quand "Abou Leila" sera diffusé dans l'hexagone.