Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Festival de Sully, maison dans le Montargois : Michel Legrand était attaché au Loiret

-
Par , France Bleu Orléans

L'immense Michel Legrand s'est éteint ce samedi matin à l'âge de 86 ans. C'est à lui que l'on doit notamment les musiques des films "Les parapluies de Cherbourg" ou "Les demoiselles de Rochefort". L'artiste était attaché au Loiret, où il possédait une maison.

ARCHIVES. Michel Legrand lors d'un concert dans l'Est de la France en 2016.
ARCHIVES. Michel Legrand lors d'un concert dans l'Est de la France en 2016. © Maxppp - PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPP

Loiret, France

Le monde de la musique a dit adieu ce samedi matin à l'un de ses plus grands noms. Michel Legrand s'est éteint à Paris à l'âge de 86 ans. Il laisse derrière lui une immense carrière de plus de 50 ans qui lui a valu une renommée mondiale et trois oscars pour ses musiques de films. Il avait notamment travaillé avec Ray Charles, Orson Welles, Jean Cocteau, Franck Sinatra, mais aussi Charles Trenet ou Edith Piaf.

"J'habite une campagne très belle avec des lacs, des rivières, des oiseaux, des arbres gigantesques."

C'est au compositeur que l'on doit par exemple les bandes originales des films "Les parapluies de Cherbourg" ou encore des "Demoiselles de Rochefort". Et pourtant, au delà de sa grandiose carrière, Michel Legrand était très attaché au Loiret et à la région Centre Val de Loire.

"Il y a un chêne millénaire dans ma propriété" - Michel Legrand

Déjà en 1970, il signe les musiques du film Peau d'âne, tourné à Chambord. Et puis il était également propriétaire d'une maison près de Montargis. Du Loiret, il en parlait avec amour. En juin 2018 il disait au micro de France Bleu Orléans : "J'habite une campagne très belle avec des lacs, des rivières, des oiseaux, des arbres gigantesques. J'habite un petit château, avec cinq chambres. Il y a un chêne millénaire dans ma propriété. Je nage en plein bonheur."

Un concert à Olivet en juin 2018

Son dernier concert loirétain remonte à l'été dernier à Olivet, dans le cadre du Festival de Sully. Profondément heureux de se produire "à domicile", il nous disait alors : "Le public est chaleureux, on sent qu'il a envie. C'est un grand plaisir pour moi, le fait de jouer pour trois amis dans mon salon ou pour 700 personnes ce soir c'est pareil. Je fais le plus beau métier du monde."

"Quelqu'un d'une grande gentillesse, très proche de son public."

Lors de ce festival, il avait été reçu par Philippe Lacombe, le directeur artistique, qui garde un souvenir ému de l'artiste : "Une grande simplicité. Je me rappelle de lui sur scène au piano, devant le Loiret à la nuit tombante. Il jouait et racontait ses chefs d’œuvres. Il partageait avec le public dans quelles conditions il avait écrit ses musiques. C'était un monsieur relativement âgé très content de faire ce concert. Il avait puisé beaucoup d'énergie pour le faire. Quelqu'un d'une grande gentillesse, très proche de son public."

"Un homme d'une grande simplicité" - Philippe Lacombe, directeur artistique du Festival de Sully