Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Le directeur du festival de la Paille à Métabief ne "voit pas comment sauver" l'édition 2021

-
Par , France Bleu Besançon

Coronavirus, oblige, les festivals découvrent les mesures préconisées par el gouvernement. Avec une jauge maximale fixée à 5 000 personnes assises et à distance le directeur du festival de la Paille, à Métabief, accuse le coup et a du mal à s'imaginer comment ça va se passer.

Le festival de la Paille en 2017.
Le festival de la Paille en 2017. © Radio France - Morgane Schertzinger

Le directeur du festival de la Paille, qui se tient tous les été à Métabief (Doubs) a réagi sur France Bleu Besançon aux annonces du protocole prévu pour les festivals cet été pour faire face à la pandémie de coronavirus. Il a encore beaucoup de questions et parle d'un "coup de massue"

Je ne vois pas comment notre festival pourra être sauvé avec des normes comme ça, je ne suis vraiment pas sûr.

"Aujourd'hui le festival c'est du lien social, des gens qui chantent et qui dansent" explique Sébastien Piganiol, le directeur du festival la Paille. Il ne voit pas comment le festival pourra être sauvé dans cette situation. "Est-ce que faire cet été une édition avec par exemple 2 000 personnes assises, avec deux concerts pour pas que ce soit trop long, ça s'appelle sauver l'édition 2021 ? Je ne suis vraiment pas sûr"'.

Le directeur est sceptique, mais a quand même envie de trouver une solution : "on a une équipe qui n'a pas envie de faire une deuxième année sans, donc on va travailler sûrement à d'autres événements. Est-ce que ça ressemblera à un festival ou pas, je n'en sais encore rien". Il ajoute que ce protocole reste "un coup de massue" avec "encore beaucoup de questions".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess