Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Festivités de Noël à Toulouse : demandez le programme

mardi 21 novembre 2017 à 17:02 - Mis à jour le vendredi 8 décembre 2017 à 10:35 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

Le marché de Noël place du Capitole démarrera ont démarré le 24 novembre. Les traditionnels chalets seront suivis d'un deuxième temps fort, plus tardif à cause des vacances scolaires à cheval sur début janvier : les illuminations, allumées ce samedi 9 décembre. Décryptage et nouveautés.

Le marché de Noël place du Captiole (ici en 2015) ouvrira ce vendredi 24 novembre.
Le marché de Noël place du Captiole (ici en 2015) ouvrira ce vendredi 24 novembre. © Radio France - Bénédicte Dupont

Toulouse, France

Les animations de Noel à Toulouse attirent en moyenne 300.000 visiteurs à chaque édition. Cette année, puisque les vacances scolaires démarrent et finissent tard (22 décembre-7 janvier), une partie d'entre elles feront de même, de façon à pouvoir occuper les enfants. Il en va de même pour les éclairages de fin d'année qui ne s'allumeront pas avant le 9 décembre, deux semaines seulement avant Noël.

Les 800 mètres de plafonds lumineux rue d'Alsace Lorraine, le plus long de France, seront allumés là aussi le 9 décembre. - Radio France
Les 800 mètres de plafonds lumineux rue d'Alsace Lorraine, le plus long de France, seront allumés là aussi le 9 décembre. © Radio France - Bénédicte Dupont

Le village place du Capitole : "plus de déco, moins de bouffe"

Du 24 novembre au 26 décembre : 123 chalets, pour 80% les mêmes que l'an dernier. Jean-Jacques Bolzan, l'élu en charge promet _"_plus de décorations, moins de bouffe". La Mairie ne paie rien puisqu'un contrat a été souscrit pour quatre ans avec une entreprise qui gère tout de A à Z : l'entretien des chalets, le montage-démontage. Ça ne coûte rien à la collectivité, la Mairie prend en revanche des "droits de place" aux commerçants. Pareil pour la patinoire de février : la Ville laisse le soin à l'exploitant de faire payer les entrées mais aucun denier public n'est dépensé.

On a plus de demandes de commerçants cette année que les autres pour les chalets. On essaie d'axer sur l'esprit de Noel : les jouets de bois, les santons. — Jean-Jacques Bolzan

Le marché Arnaud Bernard lui disposera cette année d'une petite patinoire synthétique destinée aux plus petits. L'idée de la mairie de Toulouse à terme est de créer un "parcours du marché de Noël", allant du Capitole aux allées Jules Guesde, en passant par la place A. Bernard et à terme, en 2019 sur les futures Ramblas.

20% des commerçants des chalets sont nouveaux : plus de déco, moins de "bouffe" ! - Radio France
20% des commerçants des chalets sont nouveaux : plus de déco, moins de "bouffe" ! © Radio France - Bénédicte Dupont

Les animations de Noël : l'igloo du Père Noël en vedette

Essentiellement destinées aux enfants et gratuites jusqu'au 7 janvier pour la plupart, les animations démarrent ce samedi 9 décembre au soir avec les contes en lumières projetés sur le donjon du Capitole chaque soir à partir de 19h30, le vendredi-samedi dès 17h30. Avec cette année une nouvelle histoire avec des lutins. Le square de Gaulle sera occupé par un igloo de 14 mètres de haut, sécurisé et fermé, avec toute une scénographie autour des quatre saisons du Père Noël. Comme l'an dernier, la très populaire forêt des vœux sera réinstallée le 9 décembre et les vœux recueillis le soir du 24. Enfin, toujours très réclamée, le studio photo du barbu en rouge là encore à votre disposition derrière le Capitole jusqu'au 7 janvier. Et comme le Père Noël est très occupé, il ne pourra pas prendre la pose le 25 janvier, ni le 1er janvier.

L'an dernier,  un conte de Noël était projeté sur le donjon du Capitole. - Radio France
L'an dernier, un conte de Noël était projeté sur le donjon du Capitole. © Radio France

Fort de son succès, le grand manège, ce grand sapin à boules, estquant à lui ouvert plus tôt, dès le 26 novembre, et jusqu'au 14 janvier, devant le métro Capitole.

Le grand manège du sapin à boules arrive dès ce dimanche 26/11, près du métro Capitole - Radio France
Le grand manège du sapin à boules arrive dès ce dimanche 26/11, près du métro Capitole © Radio France - Bénédicte Dupont

Les illuminations : les Carmes en plus cette année

Après les mises en lumières de la place Wilson en 2014, le quartier St Georges en 2015, la place Esquirol l'an dernier, c'est autour des Carmes d'être décorés, autour du thème des "Perséides", le marché et la rue des filatiers. Les lumières seront enclenchées le 9 décembre prochain, dans la soirée. Cette année, il y aura plus de décorations dans les quartiers, avec notamment 35 sapins "cônes" de deux mètres de haut, soit dix de plus que l'an passé. Le grand sapin cône de 10 mètres fera son retour place St Etienne. Le dispositif restera éclairé jusqu'au 15 janvier au matin pour permettre lillumination du début des soldes d'hiver (à partir du 10 janvier).

On achète l'oeuvre, et l'année suivante, nos équipes les montent plus tôt dans l'année et non plus les entreprises. C'est comme ça qu'on fait des économies. La pose et la dépose coûtent plus cher que les décorations elles-mêmes. — Emilion Esnault, conseiller municipal délégué à l'éclairage public

Chaque année, la ville rajoute des illuminations. En 2014, la place Wilson (photo), 2015 St Georges, 2016 Esquirol et 2017 les Carmes. - Radio France
Chaque année, la ville rajoute des illuminations. En 2014, la place Wilson (photo), 2015 St Georges, 2016 Esquirol et 2017 les Carmes. © Radio France - Bénédicte Dupont

Les illuminations en quelques chiffres

  • 15 kilomètres de guirlandes, toutes équipées en LED : 10 en centre-ville, 5 dans les quartiers
  • 400 motifs lumineux posés sur des huit faubourg : Minimes, Bonnefoy, Etienne Billières, St Michel, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Jean Rieux et St Exupéry
  • 600 heures d'allumage
  • 5.000 euros de facture d'électricité pour huit semaines
  • Budget total des illuminations : 700.000 euros essentiellement dus à la main d'oeuvre pour installer et enlever le matériel
Le marché solidaire a pour but de faire des achats plus responsables. - Radio France
Le marché solidaire a pour but de faire des achats plus responsables. © Radio France - Stéphane Garcia

Le marché de Noël artisanal et solidaire ouvre quant à lui pour la troisième année consécutive sur les allées Jules Guesde le 9 décembre, jusqu'au 24. Il attire chaque année désormais plus de 20.000 visiteurs. Cette année, des efforts ont été faits sur la décoration, plus festive, et sur les animations, plus à destination d'un public jeune.