Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fête du cinéma 2021 : "Tous les ans c'est l'événement de l'année pour nous"

-
Par , France Bleu Berry

Comme tous les ans, c'est la Fête du cinéma. A partir de ce mercredi et jusqu'à dimanche, les séances sont à 4 euros. L'occasion d'aller faire le plein de films. Les professionnels du secteur sont impatients.

Stéphane Castro directeur du CGR à Châteauroux.
Stéphane Castro directeur du CGR à Châteauroux. © Radio France - Kathleen Comte

Vous aimeriez bien aller au cinéma mais vous trouvez que c'est trop cher ? Bonne nouvelle à partir de ce mercredi et jusqu'à dimanche, c'est la Fête du cinéma. Toutes les séances sont à 4 euros. L'occasion de découvrir des films qu'on ne serait pas forcément aller voir. Les professionnels du secteur attendent cet événement avec impatience et se préparent à accueillir beaucoup de spectateurs. D'autant plus que la météo n'est pas au beau fixe et qu'à partir de ce mercredi c'est également la fin des jauges dans les salles obscures (mais pas du masque qui reste quand à lui obligatoire).

"Tous les ans c'est l'événement de l'année pour nous"

Stéphane Castro directeur des CGR à Châteauroux attend du monde : "Tous les ans c'est l'événement de l'année pour nous. On oublie les jauges, on sera de nouveau à 100% dans les salles. C'est l'occasion de vraiment marquer le coup alors cette année on a augmenté le nombre de séances. Vous avez des séances à partir de 9 heures du matin : 9h, 11h, 13h, 15h, 17h, 19h, 20h, 22h... Il y a largement de quoi trouver un film à venir voir et à n'importe quel moment de la journée."

Dévy Thuillier, directeur des cinémas CGR de Bourges est lui aussi très enthousiaste. Il croit dur comme fer que cette Fête du cinéma sera une réussite : "Je suis persuadé qu'il va y avoir du monde. Cette Fête du cinéma elle est attendue et je suis persuadé que ça va être une réussite."

Ecoutez Dévy Thuillier, directeur des cinémas CGR de Bourges.

Le public répondra-t-il présent ? Vanessa va peu au cinéma car cette activité coûte chère : "En comptant les pop-corn et les friandises ça fait une trentaine d'euros quand on y va à trois." Les séances à 4 euros pourraient donc bien la convaincre : "Ça peut être pas mal, ça peut donner envie d'y aller. C'est beaucoup plus intéressant, on réfléchit moins." 

Une fréquentation stable depuis mai

Depuis le 19 mai dernier, date de réouverture des cinémas en France, la fréquentation semble se maintenir. Après l'afflux massif des premiers jours, les professionnels du secteur remarquent que les spectateurs sont toujours au rendez-vous, comme l'explique Dévy Thuillier : "On a connu une très bonne première semaine. On a senti l'amour des spectateurs qui sont venus en nombre. Ensuite, ça s'est un peu calmé les deux semaines suivantes. Ça a repris la semaine dernière ce qui est plutôt de bonne augure pour les semaines qui arrivent

Même constat pour Stéphane Castro : "Traditionnellement le mois de juin c'est une période un peu creuse pour le cinéma parce que ce sont les premiers beaux jours mais là, cette année, les résultats sont assez probants. C'est loin d'être alarmant et puis surtout on sent une vraie envie chez les gens de revenir au cinéma. _Les signes sont plutôt encourageants_."

Un avis partagé par Camille Girard, responsable de l'Apollo à Châteauroux, un cinéma monosalle qui diffuse davantage de films d'auteurs. Il constate que pendant le mois de juin 2021, environ 3 000 spectateurs ont poussé les portes de son cinéma, autant que pendant le mois de juin 2019. "Les fidèles ont eu besoin de revenir", explique-t-il avant d'ajouter : "Je suis soulagé car j'avais peur que les Français prennent d'autres habitudes." Toutefois, pour Camille Girard la Fête du cinéma a moins d'impact puisque ses tarifs sont déjà relativement assez bas : "4 euros pour les étudiants toute l'année, 6 euros pour les plus de 60 ans et 5,5 euros pour les abonnés."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess