Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Fêtes de Bayonne : un dispositif policier pour éviter les rassemblements illégaux

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Les autorités ont annoncé ce mercredi une série de mesures pour éviter les rassemblements illégaux en marge de l'annulation des fêtes de Bayonne. Interdiction de la vente d'alcool, absence de musique, fermeture anticipée des bars... un dispositif est prévu pour encadrer cette période de "non fête".

Les fêtes de Bayonne lors de la précédente édition. /Photo d'illustration.
Les fêtes de Bayonne lors de la précédente édition. /Photo d'illustration. © Radio France - Frédéric Fleurot

Réunies ce mercredi matin, les autorités ont rappelé avec fermeté que l'édition 2020 des fêtes de Bayonne n'aurait pas lieu. Une série de mesures restrictives a été annoncée, pour prévenir tout rassemblement illégal en période d'épidémie.  

Du 29 juillet au 2 août : 

- Les bars et restaurants fermeront au plus tard à 23 heures (contre 2 heures du matin actuellement) 

- La vente d'alcool à emporter sera interdite à partir de 15 heures. 

- La diffusion ou la pratique de musique dans l'espace public sera strictement interdite. Les bandas ne pourront pas donner de concert.

Des sanctions immédiates

En cas de non respect de ces règles, Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne a précisé que des mesures de fermeture administrative seraient prises "immédiatement".

Hervé Jonathan, le sous-préfet de Bayonne, a lui indiqué qu'un renfort policier spécifique serait déployé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess