Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Feurs : les voltigeurs sur leur nuage pour "danser dans le ciel"

mardi 17 juillet 2018 à 17:05 Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis ce mardi, l'aérodrome de Feurs-Chambéon accueille la Coupe Nationale de voltige aérienne. Quasiment 50 concurrents qui voleront jusque samedi sur une quinzaine d'avions.

L'avion piloté ce mardi par Dorine Bourneton.
L'avion piloté ce mardi par Dorine Bourneton. © Radio France - DV

Feurs, France

La règle est simple, les biplaces vont évoluer dans ce que les spécialistes appellent un box de voltige, un cube d'un kilomètre de coté, symboliquement délimité par des repères naturels (une rivière, une route, un bois) ou bien des marquages au sol.  C'est donc dans cet espace que les pilotes doivent réaliser leurs programmes, en restant bien dans le box et en réalisant les figures le plus parfaitement possible.

J'ai l'impression de danser...

Parmi les concurrents, Dorine Bourneton, voltigeuse de Noirétable. Paraplégique depuis 1991 et un crash en avion dont elle a été la seule survivante, elle est la première femme handicapée à être devenue pilote de voltige aérienne. Cette semaine elle est donc chez elle, dans la Loire, pour cette compétition, face à des valides, pour continuer de montrer l'exemple et continuer de prendre du plaisir dans les airs.

"J'aime le sentiment de progresser. Je ne suis plus la même pilote qu'il y a quelques années parce que la voltige m'a énormément apporté en terme de maîtrise. On dépasse ses limites parce qu'on évolue toujours en dehors de sa zone de confort. Mais ce que je recherche par dessus tout c'est le sentiment de liberté. Forcément car je suis clouée dans un fauteuil. J'ai l'impression de danser dans le ciel. Et tout à l'heure avant de partir je me suis dit "Je vais aller faire ma petite balade, me promener dans le ciel, je reviens tout à l'heure...". Je viens ici pour me faire plaisir et montrer qu'on peut faire une compétition de voltige avec des valides".

Dorine Bourneton

Cette compétition rassemble des passionnés, chacun à la recherche de leurs sensations. Des voltigeurs qui font comme l'oiseau, en vivant d'air pur et de loopings.

Reportage de David Valverde