Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chandeleur | Au fait, on dit comment : crêpes ou galettes ?

-
Par , France Bleu Breizh Izel
Bretagne, France

On commence à les engloutir le 2 février pour la Chandeleur, et le 28 on conclut par Mardi-Gras. Mais selon l’endroit où on se trouve en Bretagne, l’indigestion va plus ou moins vite. Question d’épaisseur, question de lieu !

J'aime la crêpe et la galette!
J'aime la crêpe et la galette! © Maxppp - .

Crêpes de froment, crêpes de sarrasin encore appelé blé noir, ensuite la vraie question c’est bien l’épaisseur : la crêpe est fine en Basse Bretagne, la galette est épaisse en Haute Bretagne. En Cornouaille, on les préfère donc bien fines voire croustillantes ; la crêpe quoi !

Mais ce qui est vrai à l'Ouest de la péninsule armoricaine ne l'est pas en Pays Gallo : là-bas, à Rennes et à Saint-Brieuc, ne parlez pas d'autre chose que de la galette ! Plus épaisse, elle enveloppe avantageusement une saucisse par exemple (l'emblématique galette saucisse).

Alors comment s’y retrouver ?

Le mieux pour comprendre est de s’adresser à quelqu’un qui a la double culture ! A Quimper, froment ou sarrasin, la crêpe est fine, et au « Comptoir du Théâtre », Xavier Hamon, adepte du sarrasin, n’a pas son pareil pour expliquer cette profonde différence de culture ! Né à Saint-Brieuc, pays des galettes, il exerce à Quimper pays des crêpes. Le restaurateur avoue avoir adopté le mode « Kraz », craquant en breton, cuisson en vigueur dans le Finistère. Selon lui la crêpe, bien fine et croustillante, valorise mieux les saveurs du sarrasin, exhale davantage le parfum de la céréale brune torréfiée.

Manger des crêpes à la crêperie est un véritable art de vivre à l’Ouest de la Bretagne, à l’Est, on mange plus la galette à la maison. Heureusement, les crêperies quimpéroises acceptent de vous faire la galette épaisse, même si ce n’est pas toujours de gaieté de cœur !

C'est meilleur quand c'est bien fin ! - Katell Jaouen, de la crêperie Cooper J

Dans sa crêperie « Copper J », Rue du Frout à Quimper, Katell Jaouen fait ses crêpes avec la farine de blé noir bio qu'elle achète à un copain d'école devenu meunier. Si on lui demande, la jeune femme blonde aux yeux bleus, passe en mode « épais », mais elle n’en démord pas : c’est meilleur quand c’est bien fin !

Place au Beurre, véritable village de crêperies quimpéroises, Valérie Melguen les fait "Sucré Salé", c'est le nom de sa crêperie meublée de lits-clos bretons relookés en gris souris. Valérie aussi les aime bien fines. Elle accepte sur commande de servir de la galette, mais c'est plus cher, normal, c'est plus épais !

Crêpe ou galette, le blé noir plait de plus en plus

Le sarrasin est diététique, riche en protéines végétales, fibres, anti-oxydant, calcium, en plus il ne contient pas de gluten. C'est juste que la production bretonne, 4 000 tonnes, ne suffit pas à couvrir les besoins, 15 000 tonnes. Dans nos crêpes et nos galettes donc, on trouve du blé noir chinois, polonais ou ukrainien !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess