Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Phare de Cordouan : "l'inscription au patrimoine mondial de l’Unesco engendre 30% de visites supplémentaires"

-
Par , France Bleu Gironde

Dans un peu plus de six mois, on saura si le phare de Cordouan rejoint la liste des biens culturels inscrits au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Le dossier a été déposé depuis près d'un an, il est en cours d'évaluation.

Pascale Got, conseillère départementale de la Gironde, présidente de Gironde Tourisme
Pascale Got, conseillère départementale de la Gironde, présidente de Gironde Tourisme © Radio France - Laëtitia Heuveline

Le gros chantier de rénovation du phare de Cordouan a été lancé en 2010 et s'achèvera en 2021. Les pierres abîmées ont été changées en extérieur, les joints ont été refaits, et en intérieur la chapelle est en train d'être entièrement restaurée et repeinte. Le tout coûte 9 millions d'euros payés par l'état, les deux départements (Gironde et Charente-Maritime) ainsi que la Région.

« Le programme de travaux était bien antérieur à la candidature à l’Unesco explique Pascale Got, conseillère départementale de la Gironde, présidente de Gironde Tourisme. C’est le seul phare royal au monde, le seul phare de pleine mer habité au monde. Ces travaux ne sont donc pas communs, ils nécessitent des interventions très pointues et une collaboration de vie aussi. Les ouvriers et compagnons en charge des travaux partagent la vie des gardiens du phare, c’est aussi une expérience humaine. 

En ce qui concerne la candidature à l’Unesco, les travaux ont été pris en compte dans le dossier. On sait que quand un monument est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, cela engendre 30% de visites supplémentaires. Elles seront davantage étalées dans le temps puisque les marées ne changeront pas et continueront de réguler le flux de visiteurs. 

Cette reconnaissance permettrait de reconnaître la valeur universelle exceptionnelle de ce phare, dans lequel est née la lentille de Fresnel. Elle a ensuite équipé tous les autres phares. »

Pascale Got, conseillère départementale de la Gironde, présidente de Gironde Tourisme invitée de France Bleu Gironde

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu